Reportage

L'Unicef Bénin engagé contre le travail des enfants

Le travail des enfants, pourtant interdit par la loi au Bénin, concerne le tiers des 6-14 ans. L'Unicef et ses partenaires font de la sensibilisation et conduisent des programmes d'éducation destinés aux apprentis.
L'Unicef Bénin engagé contre le travail des enfants
[IMG] Veronica Avati et Philippe Duamelle
De
À

En 2002, on dénombrait 661 000 enfants de 6 à 17 ans travaillant au Bénin, dont 480 000 âgés de 6 à 14 ans (c’est-à-dire, pour ces derniers, en contradiction avec le code du travail). Ces enfants sont sur les chantiers de construction, travaillent comme vendeurs sur les marchés, sont employés comme domestiques ou exploités dans les carrières. Ils sont nombreux aussi dans les ateliers comme apprentis, souvent comme main d’œuvre gratuite. Généralement privés d’éducation, beaucoup viennent des zones rurales pauvres pour venir occuper ces emplois dans les villes.

L’Unicef Bénin appuie le gouvernement dans les six villes les plus touchées par le phénomène : il s’agit de mettre en œuvre des activités de prévention et de prise en charge des apprentis. Cette action s’articule autour de plusieurs axes :

  • La sensibilisation des acteurs du secteur artisanal sur les droits de l’enfant.
  • La vulgarisation du code de bonne conduite et des textes nationaux et internationaux régissant le travail des enfants. L’Unicef ne peux pas prendre en charge directement le demi million d’enfants de moins de 14 ans concerné mais espère influencer ainsi les décideurs et l’opinion à grande échelle.
  • Des cours d’éducation non formelle ont été organisés pour près de 1500 apprentis jusqu’à présent, et toucheront 3000 enfants et adolescents d’ici deux ans. Ces cours permettent d’acquérir les bases minima nécessaires à une bonne insertion dans le monde professionnel.
  • Des modules de formation sont mis en place pour l'apprentissage de type dual (moitié apprentissage pratique, moitié formation théorique), rendant ainsi d'ici 2 ans possible et progressivement obligatoire l'éducation non formelle pour tous les apprentis de plus de 14 ans.
  • La réinsertion scolaire des enfants de moins de 14 ans fait aussi partie des actions menées.
  • Des séances d’écoute et de conseil sont proposées aux apprentis, aux parents de ces apprentis et aux patrons. 9 centres d’écoute et de conseil ont été mis en place. Ils ont permis d’accueillir plus de 20 000 personnes.
  • Des séances de sensibilisation et de suivi en matière de santé, d’hygiène et de sécurité au travail sont organisées.

L’Unicef Bénin appuie ces actions depuis 2003 et les renforce aujourd’hui à travers des partenariats, comme avec le Groupe de recherche et d’action pour le développement humain (une ONG béninoise). L’Unicef espère également progresser dans la conduite d’inspections inopinées dans les ateliers, avec sanctions prononcées par les services de l’Etat en cas d’infractions.

Signalons que pour l’Unicef au Bénin, ce type d’actions s’inscrit dans le cadre plus global de la protection de l’enfance, qui couvre notamment la traite, l’exploitation, la violence : autant de questions qui rejoignent de très près le problème du travail des enfants.