Dossier

Violences contre les femmes : une prise de conscience récente

La violence à l'égard des femmes est un domaine de recherche encore très récent, mais les statistiques existant sur les meurtres sont déjà alarmantes.
Violences contre les femmes : une prise de conscience récente
[IMG] Fille sortant d\'un centre de protection violence/drogue
De
À

EN QUÊTE D'UNE DÉFINITION

Il n'existe pas de définition universellement reconnue de la violence à l'égard des femmes. Certains défenseurs des droits humains sont partisans d'une définition large incluant la "violence structurelle" comme la pauvreté et l'accès inégal à la santé et l'éducation. D'autres préfèrent une définition plus restrictive, afin de ne pas diluer les causes et les réponses aux souffrances spécifiques des femmes dans des enjeux trop généraux.

La Déclaration des Nations unies sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes (1993) désigne la violence à l'égard des femmes comme "tous les actes de violence dirigés contre le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée" (article 1).

Cette définition élargit le concept de violence en incluant les dommages à la fois physiques et psychologiques causés aux femmes et englobe les actes tant dans la vie publique que dans la vie privée. La Déclaration considère que la violence à l'égard des femmes revêt, sans y être limitée, trois aspects :
- la violence au sein de la famille,
- la violence au sein de la collectivité,
-  la violence perpétrée ou tolérée par l'Etat.

DES DONNÉES RÉCENTES

En France, une femme meurt de violences conjugales tous les 5 jours, En Suisse, 1 femme sur 5 a subi de la violence physique ou sexuelle dans sa vie de couple.

La violence à l’égard des femmes est un domaine de recherche encore très récent ; d’ailleurs, de nombreux Etats ne disposent pas encore de système fiables de signalement permettant d’évaluer la fréquence de la violence contre les femmes. En France, c’est seulement le 23 novembre 2005 qu’a été publié le premier recensement national sur les morts violentes survenues au sein du couple.

Les statistiques sur les meurtres sont cependant éclairantes :
- Une femme est tuée tous les trois jours au Royaume Uni et en Allemagne, une tous les quatre jours en Espagne, une tous les cinq jours en France.
- En Suisse, une femme sur 5 a subi de la violence physique ou sexuelle dans sa vie de couple.
- 14 000 femmes ont été tuées par leur partenaire ou un membre de leur famille en Fédération de Russie en 1999 et 36 000 femmes ont été battues quotidiennement par leur mari en 2003.
- En France, une femme meurt de violences conjugales tous les cinq jours (rapport Henrion, 2001).

Mots-clés :