3e Forum mondial des partenaires : faire plus pour les enfants atteints du sida

Publié le 16 février 2006 | Modifié le 06 juillet 2015

Cette année, le Forum mondial des partenaires, présidé par l’UNICEF et le Ministère britannique du développement international, a réuni à Londres, autour du Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida (Onusida), des représentants de 90 organisations internationales, d’ONG et de gouvernements.

« Les enfants sont les grands absents de la lutte contre l’épidémie mondiale de sida », a déclaré Ann M. Veneman, rappelant que moins de 10% des enfants rendus orphelins ou vulnérables par le sida reçoivent un soutien des pouvoirs publics ou bénéficient de services sociaux.

D’ici à 2010, on estime que quelque 18 millions d’enfants seront orphelins à cause du sida, rien qu’en Afrique subsaharienne, tandis que 4 millions d’enfants infectés par le virus risquent de ne toujours pas recevoir des traitements adéquats. Les enfants doivent donc être mis en tête des priorités dans la lutte contre la pandémie.

Le docteur Peter Piot, Directeur général du Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a pour sa part ajouté que « vingt-cinq ans après le début de l’épidémie, des progrès considérables ont été faits pour mobiliser la planète contre le sida. Mais en ce qui concerne la prévention du VIH et l’accès aux services de soins, les enfants et les jeunes sont trop souvent négligés. Si nous voulons mettre fin au cycle de l’infection, les enfants et les jeunes doivent savoir comment se protéger du VIH/sida ».

Le Forum mondial des partenaires a été créé en 2003 pour encourager la réalisation des engagements de la communauté internationale en faveur des enfants touchés par le VIH/ sida.
En octobre 2005, l’Unicef, l’Onusida et d’autres partenaires ont lancé la campagne « Unissons-nous pour les enfants, contre le sida » pour faire des enfants une priorité dans la lutte contre la maladie.

Soutenir nos actions