50 ans après sa création, l’UNICEF France a toujours besoin de bénévoles

Publié le 01 août 2014 | Modifié le 05 janvier 2016

Alors que l’UNICEF France souffle ses 50 bougies le 3 septembre 2014, revenons ensemble sur sa belle histoire écrite grâce au soutien permanent de ses bénévoles. C’est aussi l’occasion de tendre la main aux futurs bénévoles qui souhaiteraient nous accompagner et relever de nouveaux défis pour les enfants.

C’est en 1964 que le comité français de l’agence des Nations unies dédiée à l’enfance commence son action. À l’époque son rôle se limite principalement à la vente de cartes de vœux, et, déjà, c’est la passion de ses bénévoles qui porte l’association et contribue à faire connaitre le nom de l’UNICEF.
 
Engagés et déterminés, ce sont ces milliers d’hommes, de femmes et de jeunes qui vont pousser l’UNICEF France tant et si bien qu’elle sera reconnue « cause d’intérêt général » en 2003. Elle compte alors déjà plus de 3 000 bénévoles répartis dans toute la France. Depuis ce nombre n’a cessé de grandir et l’UNICEF est fier de compter aujourd’hui un réseau de près de 6 000 bénévoles qui, à travers 76 comités départementaux, relaient sur le terrain une action concrète au bénéfice des enfants du monde

Un engagement bénévole sous plusieurs formes

S’il est tentant de s’arrêter au bilan positif de l’UNICEF France, la présidente Michèle Barzach nous rappelle que « 50 ans après sa création, notre association a toujours besoin de bénévoles. Ils sont le pilier de notre action. La somme de leurs engagements individuels se traduit en actes et en résultats tangibles. Sans eux, l’UNICEF n’aurait pu faire avancer la cause des enfants, ni aboutir aux progrès obtenus ».
 
Si la situation a beaucoup changé depuis le milieu des années 60 notamment avec l’adoption il y a 25 ans exactement de la Convention internationale des droits de l’enfant,  les missions des bénévoles ont également largement évolué. Recherche de partenariats privés, publics et institutionnels, en passant par des missions de plaidoyer et de communication, d’organisation de manifestations locales, de mécénat de compétences, et l’e-bénévolat : les moyens d’action sont désormais plus nombreux que jamais.

Et l’engagement des jeunes dans tout ça ?

Alors qu’il y a 50 ans l’action des jeunes se réduisait aux opérations de collecte de fond, l’UNICEF France accorde maintenant une place de choix à l’engagement solidaire des plus jeunes. Opérations Frimousses dans les écoles primaires, Clubs UNICEF dans les collèges, programmes Jeunes ambassadeurs dans les lycées et UNICEF Campus pour les étudiants permettent désormais à tous de s’engager pleinement pour la défense des droits des enfants.
 
En résumé, « l’histoire de l’UNICEF France, c’est une histoire de bonnes volontés unies pour une même cause, celle des enfants. Seuls, nous ne pouvons rien ! La mobilisation de tous et de chacun est l’indispensable condition de chacune de nos actions, de chacun nos succès » conclut Michèle Barzach.
 
Soutenez-nous : engagez vous  aux cotés de l’UNICEF France !

Soutenir nos actions