60 000 enfants haïtiens à vacciner !

Publié le 30 avril 2010 | Modifié le 29 décembre 2015

La Semaine de Vaccination des Amériques, initiative annuelle couvrant 44 pays du continent américain, débute ce samedi 1er mai. Parmi les enfants concernés par cette campagne massive,  60 000 enfants haïtiens de moins de 5 ans.

Polio, diphtérie, tétanos, coqueluche, rougeole et rubéole : des maladies évitables qui menacent les enfants d’Haïti. « La vaccination est la bouée de sauvetage la plus sûre pour les enfants, rappelle Françoise Gruloos-Ackermans, représentante de l'Unicef en Haïti.

La campagne de vaccination massive qui débute ce 1er mai ciblera de nombreuses communes d’Haïti : Cornillon, Fonds Verettes, Gantier et Thomazeau dans le département de l'ouest et Cayes- Jacmel, Marigot, Anse à Pitre, Belle Anse, Grand Gosier et de Thiotte près de la frontière dominicaine. Une opération prise en charge par l’Unicef, ses partenaires et les autorités haïtiennes.

 

Chaîne du froid brisée…

 

Après le séisme dévastateur qui a frappé Haïti en janvier, les activités de vaccination de routine ont été ralenties, de nombreux centres de santé ont été endommagés ou détruits. Les pannes d’électricité, combinées à une pénurie de gaz, ont également eu un impact majeur sur les services de santé - y compris sur la chaîne du froid pour le stockage et la distribution de vaccins.

Les réseaux de vaccination, déjà faibles dans les zones ciblées par cette nouvelle campagne, ont été particulièrement touchés. Des problèmes aggravés par un afflux de familles déplacées en provenance d'autres zones affectées par le séisme. Avant le tremblement de terre, le nombre d’enfants vaccinés contre les maladies évitables était déjà bas dans ces zones, avec un taux de couverture de seulement 53%.

 

Déjà 220 000 enfants vaccinés

 

Au total, 146 groupes de vaccinateurs ont été engagés pour cette campagne qui durera jusqu’au 7 mai. Ils vaccineront les enfants dans des centres de santé et des équipes mobiles se déplaceront pour accéder aux localités les plus difficiles d’accès. Les enfants ciblés par cette campagne recevront également des suppléments de vitamine A et des vermifuges.

Cette nouvelle campagne complétera  les activités initiées au mois de février : plus de 220 000 enfants de moins de 8 ans vivant dans 687 camps de Port-au-Prince, Léogane, Petit-Goâve, Grand-Goâve et Gressier, avaient déjà été vaccinés.

Soutenir nos actions