Année européenne du bénévolat : les jeunes ont la parole !

Publié le 18 avril 2011 | Modifié le 19 décembre 2016

Au cœur de l’Année européenne du bénévolat et du volontariat, le passage de la caravane autour de ce thème crée l’événement à Paris. À cette occasion, de Jeunes Ambassadeurs de l’Unicef France vont s’exprimer sur le thème « Jeune et engagé, c’est possible ! ». Jordan Schwab, habite en Vendée. À 17 ans, son engagement au sein de notre association est très fort. Il se confie à nous.  

 

 

Que représente le bénévolat pour toi ?

Pour moi, c’est faire partie d’une association. C'est rallier et soutenir les valeurs qu'elle défend, s'engager pour une cause qui nous est chère, se sentir utile et mettre ses compétences au service de l’association, en y prenant du plaisir. Mais il n’y a pas que ça. Être bénévole, c'est aussi parler à son entourage et le sensibiliser sur les enjeux importants pour lesquels se bat l’association.

Le bénévolat, c'est témoigner de sa solidarité et de sa charité, s'ouvrir aux autres et savoir échanger des idées, des expériences et se rejoindre sur des vertus, mais également couronner un accomplissement personnel en œuvrant pour une cause. S'engager, c'est donc en quelque sorte contribuer à l'essor social et culturel.

 

Comment organises-tu ton temps pour le bénévolat ?

Je consacre beaucoup de mon temps libre au bénévolat puisque cela m'enrichit énormément, tant sur le plan humain que culturel. C'est une fierté et une sensation forte de se sentir utile, responsable et tout ça, c’est très motivant ! L'envie d'agir me pousse à m'informer sur ce que fait l’Unicef et à en parler autour de moi. Si je suis disponible pour une action, j’y participe, ou alors, je présente mes propres initiatives (du plaidoyer, des expositions etc...).

 

Le bénévolat au sein de l’Unicef France représente t-il une charge de travail supplémentaire, par rapport au lycée ?

On me pose souvent cette question ! En terminale, j'ai beaucoup de devoirs : des dissertations, des compositions, des fiches de révisions etc. Alors, pour jongler avec mon engagement en tant que Jeune Ambassadeur, j’essaie de me discipliner. Je me fais des plannings. Grâce à ça, je trouve un équilibre qui me convient bien. D’ailleurs, mon engagement associatif me donne de l’énergie pour le reste ! 

Pour moi, n'importe qui aujourd'hui peut s'engager, devenir bénévole. Ça ne coûte rien, hormis un minimum de temps. Et en plus, en compensation, on y gagne beaucoup ! Il suffit juste d'avoir un cœur, et tout le monde en a un.