Au Mozambique, les Écoles Amies des Enfants facilitent l'éducation

Publié le 19 avril 2011 | Modifié le 31 mars 2016

Dans le cadre de la campagne « Écoles pour l’Afrique », lancée en 2006 par l’Unicef et la Fondation Nelson Mandela, le programme « Écoles Amies des Enfants » permet à 400 000 enfants du Mozambique de suivre leur scolarité. Grâce à ce programme, des enfants, qui n’allaient pas à l’école jusque-là, bénéficient aujourd’hui d’une éducation de base. C’est aussi à l’école que ces enfants apprennent les bonnes pratiques en matière d’hygiène.

 

 

Le programme « Écoles Amies des Enfants » vise à amener les enfants non scolarisés jusque-là dans les écoles primaires des sept districts ciblés. Concrètement, le programme a pour objectif d’éduquer les enfants sur le plan scolaire mais aussi sur le plan de l’environnement. À travers ce programme, l’école devient un lieu stratégique, où des services sanitaires et sociaux sont dispensés aux élèves.

 

L’éducation au premier plan

Le programme « Écoles Amies des Enfants » apporte aux écoliers des ressources matérielles, sous forme de kits scolaires : crayons, cahiers, stylos, cordes à sauter pour les récréations… Au total, 4000 kits ont été distribués au Mozambique depuis 2006.

Les conditions d’apprentissage sont également bien meilleures grâce à la fourniture de mobilier. Ainsi, 2000 bureaux ont été installés dans les salles de classe. Et cela a changé beaucoup de choses, comme le confie Delfina, 9 ans. Aujourd’hui, elle fréquente l’école du district de Buzi. Elle n’a plus à s’assoir par terre dans la salle de classe, car elle dispose aujourd’hui d’un pupitre et d’une chaise pour apprendre.

Les enseignants constituent un maillon essentiel de ce programme. Ils bénéficient de formations spécifiques à la santé scolaire et aux techniques de gestion participative des écoles.

L’Unicef leur distribue également des kits pédagogiques pour améliorer leurs méthodes d’enseignement. Et à ce jour, 10 000 kits ont été distribués. L’objectif est d’accueillir les écoliers dans les meilleures conditions possibles mais également d’assurer leur bien-être physique et psychologique.

 

La santé au cœur du programme

De nombreux enfants mozambicains ne vont pas à l’école tout simplement parce qu’ils  passent une grande partie de leur journée à parcourir des kilomètres pour se procurer de l’eau.

Le programme « Écoles Amies des Enfants » a donc permis l’installation, dans les locaux scolaires, de points de collecte de pluie. Une solution pour faciliter l’accès à l’eau potable et la construction de latrines séparées filles/garçons.

Idaho a 11 ans. Il explique que depuis qu’il y a des latrines et des lave-mains dans son école, ses diarrhées et ses maux d’estomac ont disparu. En rendant ces services de base accessibles dans les écoles, le programme permet aux enfants de se consacrer plus assidument à leur scolarité, dans un environnement sanitaire sûr.

 

La communauté au service des plus vulnérables

Le sida, la pauvreté ou encore l’insécurité alimentaire ont fait de nombreux orphelins au Mozambique. C’est notamment vers eux que se tourne ce programme. Toute la communauté éducative - enseignants, parents et leaders religieux - est mise à contribution pour identifier et protéger ces enfants, particulièrement vulnérables.

Formés à la communication et à la mobilisation sociale, les adultes jouent un rôle clé. Les médias représentent un accompagnement très important dans ce projet, comme les radios communautaires qui émettent quotidiennement. Des films éducatifs sur le VIH, les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement, l’égalité des sexes sont diffusés aux familles et aux enseignants.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions