Au Vanuatu, les enfants reprennent progressivement le chemin de l’école

Publié le 03 avril 2015 | Modifié le 31 mars 2016

Quelques semaines seulement après le passage du cyclone Pam, les enfants du Vanuatu reprennent progressivement le chemin de l’école grâce au soutien de l’UNICEF. Des écoles temporaires ont été construites, des fournitures scolaires ont été distribuées, et bientôt ils seront 30 000 écoliers à reprendre durablement leur scolarité.

Seulement deux semaines après le passage du cyclone Pam qui a ravagé le Vanuatu dans le Pacifique Sud, les écoles de l’archipel ont commencé à rouvrir leurs portes. La reprise de la scolarité pour tous les enfants, après une telle catastrophe humanitaire, est une des priorités de l’UNICEF. C’est une manière pour les enfants, traumatisés ou affectés par le cyclone, de reprendre une vie normale.
 
Dans la plupart des provinces du Vanuatu, la moitié des écoles ont été détruites, et c’est bien là le cœur de notre défi. Dès les premiers jours, les équipes de l’UNICEF se sont attelées à construire des écoles temporaires afin de permettre, à terme, une reprise rapide de la scolarité de 30 000 enfants, de la maternelle jusqu’au collège. « C’est extrêmement important pour les enfants de retourner à l’école  immédiatement après une urgence, même dans un environnement temporaire, explique Karen Allen, la représentante de l’UNICEF Pacifique. Les écoles permettent de garder les enfants à l’abri de tous dangers extérieurs, leur donnent aussi une certaine normalité et stabilité qui les aident à se reconstruire psychologiquement. »
 

L’école, un havre de paix pour tous les enfants du Vanuatu

 
Il est d’ores et déjà certain que la reconstruction matérielle du Vanuatu, où 90 % des habitations de la capitale Port-Vila ont été endommagées ou détruites, va prendre de longs mois. Mais pour les enfants, le retour à l’école est une première victoire acquise.
L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec le gouvernement du Vanuatu et ses partenaires pour :

  • Construire des tentes qui font office d’écoles temporaires (comme sur la photo ci-dessus)
  • Fournir du matériel scolaire et des kits à tous les enfants dans le besoin
  • Accompagner les enseignants dans leurs programmes pédagogiques
  • Apporter un soutien psychosocial aux enfants traumatisés

Le coût du remplacement du matériel scolaire est trop cher pour la plupart des familles, dont la priorité reste la réparation voire la reconstruction de leur maison. C’est pourquoi l’UNICEF distribue des sacs à dos et des fournitures scolaires aux enfants, afin que la scolarité ne soit en aucun cas interrompue pour des conditions d’ordre matériel. Le droit à l’école est fondamental pour tous ces enfants !
 
La reconstruction des écoles sera longue, mais l’UNICEF travaille jour après jour pour leur réouverture.
Les enfants du Vanuatu ont encore besoin de notre aide en ce moment.
Aidez-nous à porter secours aux enfants dans les urgences.
 
Pour en savoir plus :
Vanuatu : l’UNICEF lance un nouvel appel de fonds pour combler le manque de financement

Évolution de la situation, en quelques chiffres :
Environ 82 000 enfants ont besoin d’une aide urgente
• 166 000 personnes affectées, soit la moitié de la population du Vanuatu
• 90 % des habitations de la capitale ont été endommagées ou détruites
 
La réponse d’urgence de l’UNICEF :
L’aide d’urgence apportée aux enfants comporte entre autres :
• Fourniture d’eau potable, de pastilles de purification d’eau, savon et autres matériels d’hygiène et assainissement
• Livraison de matériels médicaux et de soins
• Distribution de produits alimentaires et nutritionnels
• Protection des enfants, notamment les plus fragiles et traumatisés
• Soutien au rétablissement des services et infrastructures

Soutenir nos actions