Burkina Faso : reprise des campagnes de vaccination contre la polio

Suite à la suspension des services de vaccination due à la pandémie mondiale de Coronavirus, le Burkina Faso reprend ses campagnes de vaccination de riposte contre la polio. Un vaccin vital qui peut sauver la vie des enfants.

La Covid-19 a ébranlé les services de vaccination dans le monde entier mettant en péril la vie des enfants. En raison de la pandémie et pour éviter le risque de transmission de la Covid-19 aux enfants, aux familles et au personnel soignant en charge de la vaccination, les campagnes massives de vaccination infantile ont été suspendues dès le mois de mars dans de nombreux pays du monde.

C’est le cas au Burkina Faso –qui, au-delà de la pandémie, fait face à d’importants mouvements de population suite au climat d’insécurité que traverse le pays.

L’interruption des campagnes de vaccination a eu comme conséquences une augmentation des cas de maladies à potentiel épidémique, notamment la polio. Alors qu’avant la pandémie, un cas avait été détecté dans le district sanitaire d’Ouargaye au Burkina Faso, une campagne de vaccination localisée avait été immédiatement menée dans la région du Centre-Est.

En juin, le système national de surveillance des maladies a identifié 9 nouveaux cas de polio et plus de 600 cas de paralysie flasque aiguë, un syndrome dont la polio peut être à l’origine.

Le pays, qui avait été déclaré pays préservé de poliovirus sauvage en 2015, est actuellement l'un des 15 pays d’Afrique qui connaissent des fortes augmentations de cas de paralysie en lien avec les autres formes de poliovirus.

La polio (ou poliovirus) est une infection virale extrêmement contagieuse, touchant principalement les enfants de moins de 5 ans qui y sont particulièrement vulnérables. Certaines maladies mortelles comme la polio peuvent être évitées avec un vaccin.

UNICEF et l’OMS sont pleinement engagés pour mettre un terme à l’épidémie de polio : « Nous appelons toutes les parties prenantes, notamment les autorités locales, les leaders communautaires et les parents à soutenir et faciliter le travail des équipes de vaccination. Alors que l’accès aux soins de santé se réduit à cause de l’insécurité et de la pandémie de la Covid-19, il n’a jamais été aussi important de redoubler d’efforts pour atteindre chaque enfant, le vacciner et l’immuniser contre toutes les maladies évitables par la vaccination y compris la polio », a déclaré James Mugaju - Représentant Adjoint d’UNICEF au Burkina Faso.  

En septembre, les programmes de vaccination contre la polio ont repris dans le pays, dans les régions du Plateau Central, Centre, Centre-Nord, Centre-Ouest, Centre-Sud, Est, Centre-Est. Cette première campagne de vaccination menée du 18 au 21 septembre va permettre d’immuniser plus de 2 millions d’enfants de moins de 5 ans.

UNICEF contribue à l’acquisition et l’acheminement de près de 2  300 000 doses de vaccins et soutient l’engagement communautaire. Plus de 5 000 agents mobilisateurs et travailleurs de la santé sont mobilisés pour faire du porte-à-porte pour recenser, sensibiliser et vacciner chaque enfant de 0 à 59 mois.

Pour assurer la reprise des campagnes de vaccination de façon plus sécurisée et respecter les gestes barrières, un total de 39 500 masques et plus de 26 500 flacons de gel hydroalcoolique ont été mis à la disposition des agents en charge des vaccins.

Une autre campagne de vaccination est prévue à l’échelle du pays courant octobre.

Parce que la crise Covid-19 ne doit pas être un obstacle durable à la vaccination des enfants et qu’aujourd’hui encore, trop d’enfants se retrouvent sans protection contre les maladies évitables, UNICEF intervient sur le terrain pour protéger les enfants et faire reculer la mortalité infantile grâce à la vaccination. Vous aussi mobilisez-vous pour venir en aide aux enfants et leur offrir un avenir meilleur, faites-un don.