Campagne mondiale pour l’éducation

Publié le 19 avril 2010 | Modifié le 24 juin 2015

Temps fort de la campagne, la Semaine mondiale d’action se tient du 19 au 25 avril.

C'est le moment le plus intense dans le calendrier de la Campagne mondiale pour l’éducation, dont Solidarité Laïque est le relais en France. Depuis sa création, la Semaine mondiale d’action est passée de 2 millions de participants en 2003 à plus de 14 millions en 2009.

Elle a pour thème le financement de l’éducation et s'accompagne d’une autre initiative, autour de la Coupe du Monde 2010 : une campagne de grande ampleur intitulée "1 But : l’éducation pour tous".

Pourquoi une campagne mondiale pour l’éducation ? En avril 2000 à Dakar, au Sénégal, 185 gouvernements se sont engagés en faveur de l’Éducation pour Tous (EPT) d’ici 2015. La Semaine mondiale d’action est l’un des multiples événements organisés par la Campagne Mondiale pour l’Éducation (CME) afin de mobiliser l’opinion publique et de faire pression sur les gouvernements et les agences internationales pour que ceux-ci fournissent une éducation gratuite et de qualité pour tous (EPT).

Le droit à l’éducation fait partie des droits de l'enfant

Le droit à l’éducation fait partie des cinq droits fondamentaux contenus dans la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) : le droit à l’identité, le droit à la santé, le droit à la protection, le droit à l’éducation, le droit à la participation.

« Les États parties, dit la CIDE, reconnaissent le droit de l’enfant à l’éducation et doivent : rendre l’enseignement primaire obligatoire et gratuit, encourager l’organisation de différentes formes d’enseignement secondaire accessibles à tout enfant, assurer à tous l’accès à l’enseignement supérieur, en fonction des capacités de chacun. » (Articles 28 et 29).

Chaque enfant doit pouvoir apprendre à lire et à écrire. L’éducation permet de mieux se protéger contre les maladies, d’abaisser les taux de mortalité infantile et maternelle, d’aider ses propres enfants à s’instruire, à progresser, de lutter contre la pauvreté et les injustices, de préparer un avenir meilleur pour tous.

L’action de l’Unicef en faveur de l’éducation se développe sur différents axes :

  • S’engager à développer l’éducation dans les pays pauvres.
  • Distribuer du matériel scolaire.
  • Aider à la construction ou restauration d’écoles.
  • Encourager les parents à envoyer les enfants à l’école.
  • Défendre l’école gratuite et obligatoire pour tous.

Tous les enfants haïtiens à l’école : une priorité pour l’Unicef

Le retour des enfants haïtiens à l’école est une priorité pour l’Unicef parce qu’il permet une normalisation de la vie quotidienne de l’enfant nécessaire à sa reconstruction personnelle. Accéder à notre dossier.