L'univers UNICEF France

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
Ville amie logo

En 2021, 264 villes ont intégré le réseau Ville amie des enfants 2020/2026.
Rejoignez le grand réseau
Ville amie des enfants.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
Le 20 février 2022, Anastasia Manha, 23 ans, berce son fils Mykyta, âgé de deux mois, après un bombardement par les forces séparatistes à Novognativka, dans l'est de l'Ukraine. ©UNICEF/UN0597952/Maloletka
Le 20 février 2022, Anastasia Manha, 23 ans, berce son fils Mykyta, âgé de deux mois, après un bombardement par les forces séparatistes à Novognativka, dans l'est de l'Ukraine. ©UNICEF/UN0597952/Maloletka

L'UNICEF lance un appel pour la réponse humanitaire en Ukraine

New York, 1er mars 2022 – Déclaration de Catherine Russel, directrice générale de l’UNICEF

« La situation des enfants et des familles pris dans l’escalade du conflit en Ukraine s’aggrave de minute en minute.

Le conflit se rapproche de plus en plus des populations civiles, et notamment dans des endroits où vivent des enfants, tels que des écoles, des hôpitaux et des orphelinats. Les dommages causés aux infrastructures ont laissé des centaines de milliers de personnes sans eau potable ni électricité.

Les armes explosives et les restes d’explosifs de guerre dans les zones habitées sont des dangers réels et immédiats.  

Selon les sources vérifiées de l’UNHCR, au moins 13 enfants ont été tués et nous craignons que ce chiffre augmente à mesure que les combats font rage. Beaucoup d’enfants ont été blessés et bien plus encore sont traumatisés par les violences qui les entourent. Des centaines de milliers d’entre eux sont déscolarisés et 7,5 millions d’enfants ukrainiens courent un risque accru.

L’UNICEF et ses partenaires travaillent 24 heures sur 24 afin de répondre rapidement aux besoins humanitaires croissants, notamment en fournissant des services médicaux d’urgence, des médicaments essentiels, des fournitures et des équipements de santé, de l’eau potable pour la consommation et l’hygiène, ainsi que des abris et une protection pour les personnes déplacées de leur domicile.  

Actuellement, 140 personnes travaillent pour l’UNICEF en Ukraine et nous renforçons le personnel pour répondre aux besoins dans le pays. Dans l’est du pays, neuf équipes mobiles de protection de l’enfance soutenues par l’UNICEF apportent aux enfants, partout où elles le peuvent, des soins psychosociaux, un soutien en matière de santé mentale et des services de protection.

Mais l’environnement opérationnel en Ukraine est extrêmement complexe. Les contraintes d’accès et l’évolution rapide des lignes de front rendent beaucoup plus difficile la livraison de fournitures et de services essentiels.  

La crise des réfugiés connaît une croissance exponentielle, ce qui accroît les besoins humanitaires.  La moitié des personnes en déplacement sont des enfants. L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec l’UNHCR pour leur apporter protection et assistance dans les pays d’accueil.  

Les enfants et les familles pris dans ce conflit ont besoin de toute l’aide que nous pouvons leur apporter – et ils en ont besoin maintenant. L’UNICEF lance un appel de 276 millions de dollars pour les enfants en Ukraine dans le cadre de l’appel éclair de l’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires) et a besoin de 73 millions de dollars supplémentaires pour le Plan régional d’intervention pour les réfugiés dans les pays voisins.

Nous comptons sur la générosité et le soutien de la communauté internationale pour aider l’UNICEF et ses partenaires à atteindre les enfants et les familles en Ukraine, dont la vie et l’avenir sont en jeu.  Nous ne pourrons pas nous reposer tant que nous n’aurons pas atteint chaque enfant affecté par ce conflit. »

Matériel multimédia : disponible ici