«Chacun peut choisir sa forme d’engagement»

Publié le 04 décembre 2009 | Modifié le 10 juillet 2015

Magali Raymond, présidente bénévole du comité départemental de l’Unicef dans l’Essonne, nous fait partager son expérience à l’occasion de la Journée mondiale du bénévolat, samedi 5 décembre.

Comment êtes-vous devenue bénévole pour l’Unicef ?
Je suis enseignante d’histoire-géographie au collège et je cherchais des documents d’éducation civique pour mes élèves. J’ai rencontré des bénévoles de l’Unicef Essonne en  2005 et ils m’ont demandé si j’avais envie de me joindre à eux. Je suis allée à une première réunion et ça m’a plu. J’ai vu qu’ils avaient besoin de monde pour intervenir en milieu scolaire, aller parler des droits de l’enfant dans les classes… En mars 2009, l’ancienne présidente de l’Unicef n’a pas souhaité se représenter, j’ai alors accepté de le faire, tout en étant épaulée par toute l’équipe.

En quoi consiste votre engagement ?
Depuis le début du mois de novembre, j’ai été très prise par tout ce que nous avons organisé autour des 20 ans de la Convention des droits de l’enfant. Nous avons à cette occasion participé à une émission sur la chaîne de télévision « Télessonne », c’était génial ! Nous travaillons aussi pour faire connaître les droits de l’enfant dans les écoles, les centres de loisirs, les communes… Nous avons également recruté des « Jeunes Ambassadeurs de l’Unicef », ils sont aujourd’hui 8 dans l’Essonne. Nous travaillons aussi avec les villes qui souhaitent obtenir le Label « Ville amie des enfants ». Sans oublier les stands : en ce moment, nous vendons des produits (cartes, jouets…) sur des stands installés à l’entrée de grands magasins… Les activités sont donc très variées !

Quels sont les aspects de cet engagement qui vous plaisent le plus ?
J’aime monter des projets … Nous avons par exemple pour objectif d’organiser avec le Conseil Général un grand quizz pour les élèves de cinquième en Essonne. C’est très intéressant de développer le réseau de l’Unicef, de rencontrer du monde. Enfants, bénévoles, partenaires : je rencontre des gens de tous milieux, c’est très enrichissant. Et c’est aussi très important de travailler en équipe, d’écouter les idées et expériences de chacun.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaiteraient également devenir bénévoles ?
Je n’ai pas de conseil précis à donner mais il est important de rappeler qu’il n’est pas nécessaire d’être disponible 24 heures sur 24 pour devenir bénévole. Les personnes qui ont envie de se joindre à nous peuvent tout simplement participer à un événement ponctuel. Ou nous aider plus régulièrement. Il n’y a pas de règle en la matière. Les activités de l’Unicef étant très variées - événements, stands, interventions dans les écoles… - chacun peut choisir sa forme d’engagement.

Découvrez le blog de l’Unicef Essonne.

Les coordonnées de tous les comités départementaux de l’Unicef , c’est ici.
 

Soutenir nos actions