Chez IKEA, les enfants découvrent leurs droits

Publié le 05 décembre 2012 | Modifié le 16 septembre 2015

Dans le cadre d’un partenariat unique, l’UNICEF France s’installe au cœur des magasins IKEA pendant la durée des fêtes. Et sensibilise les enfants de 4 à 12 ans à leurs droits et aux missions de notre organisation. Reportage à Villiers-sur-Marne, en banlieue parisienne.

Pour un peu, on ne verrait qu’elle. Implantée devant la sortie du magasin IKEA de Villiers-sur-Marne, en région parisienne, la boutique de l’UNICEF a fière allure. Derrière les présentoirs, c’est Emeline, jeune bénévole de 24 ans, qui assure le service en ce dimanche après-midi. Cette salariée originaire de Bry-sur-Marne analyse les achats réalisés par les clients : « Ce sont surtout les porte-clés, les cartes de vœux, le papier cadeau et plus généralement les produits à quelques euros qui se vendent le mieux ».

 

Au fur et à mesure de la journée, le tableau des ventes imaginé par Jean-Paul, responsable de l’approvisionnement des produits du comité UNICEF Val-de-Marne, se noircit. Enthousiaste devant les présentoirs de cartes et autres poupées Frimousses, l’ex-logisticien à la retraite concède avoir plus de difficulté à mobiliser les enfants de 4 à 7 ans au « Småland ».

 

C’est ici, au pied de l’escalator conduisant aux premiers meubles, que les parents peuvent confier leur progéniture à des salariés spécialement formés, pour un maximum de 30 minutes. « L’idée de ce partenariat, c’est super ! », confie l’une des animatrices IKEA. Mais, entre les sapins à volants et la mythique piscine à boules, difficile de retenir les petits autour du fascicule imaginé par IKEA et l’UNICEF sur la découverte des droits de l’enfant. Le Doudou qui n’avait pas de nom est pourtant une belle histoire, « un peu triste au début mais qui se termine bien ». L’épopée de Doudou dans sa quête d’identité permet d’évoquer certains droits élémentaires (santé, éducation, …) auxquels tous les enfants du monde devraient avoir accès.

 

Pour les plus grands, entre 7 et 12 ans, l’UNICEF a prévu un autre dépliant qui explique la mission de notre organisation à travers des questions-réponses simples et une bande-dessinée pédagogique.

 

Devant le tourniquet d’entrée du magasin de Villiers, Annick Guilloux, responsable de la boutique UNICEF de Nogent, distribue les documents aux arrivants. « Beaucoup de parents à qui je donne un fascicule ne connaissent pas l’UNICEF, s’étonne la bénévole dans un sourire. Mais ça veut dire que notre action sert à quelque chose ».

 

Pendant qu’Annick repart au devant du public, Jean explique l’ensemble du dispositif : « Notre partenariat avec IKEA s’étend du 10 novembre à la première semaine de janvier. C’est une longue période, d’autant que le magasin est ouvert sept jours sur sept jusque tard le soir. Idéalement, il nous faudrait pouvoir compter sur 70 à 100 bénévoles. » Aujourd’hui, ils sont une vingtaine à se relayer, salariés, retraités, pour des tranches de deux à trois heures. Dans le Val-de-Marne comme dans les autres départements comptant un magasin IKEA, toutes les bonnes volontés sont donc les bienvenues.  

En savoir plus

 

- Devenir bénévole à l’UNICEF

 

- Dans tous les magasins IKEA, du 27 octobre au 24 décembre, pour chaque peluche achetée, la Fondation IKEA fait don de 1 euro à l’UNICEF pour contribuer à l'éducation d'un enfant. Monsieur Carotte, Petit renard ou les impayables vaches-marionnettes vous attendent !

Plus d’informations ici

Soutenir nos actions