Chine : aider les enfants malgré les obstacles !

Publié le 27 avril 2010 | Modifié le 04 janvier 2016

Les enfants et leurs familles frappés par le séisme sont aujourd’hui confrontés au froid et au dénuement. Les équipes humanitaires continuent de se mobiliser malgré les difficultés d’accès aux populations.

Au moins 2 000 morts, c’est le bilan du séisme de magnitude 7,1 qui a frappé la préfecture autonome tibétaine de Yushu, dans la province de Qinghai au nord-ouest de la Chine. Depuis cette catastrophe survenue le 14 avril, de nombreuses familles sont toujours dans le besoin. Mais, à cause de l’altitude, les équipes de secours rencontrent des difficultés à acheminer les fournitures aux populations affectées par ce tremblement de terre.

Environ 200 secouristes ont été contraints de quitter la zone à cause du mal des altitudes. Malgré les obstacles, l'Unicef s'efforce d'envoyer des équipements de secours, y compris des tentes scolaires, des couvertures et des vêtements chauds pour les enfants.

Un froid terrible

Le séisme a durement frappé la ville lointaine et pauvre de Jiegu, qui se trouve sur le plateau tibétain haut de 4 000 mètres. Environ 85 % des édifices de la ville se sont effondrés. Les enfants et les familles de la communauté locale doivent aujourd'hui affronter le froid terrible de la région.

L’Unicef se prépare à acheminer 2 000 bottes d'hiver pour les enfants, 5 000 kits scolaires, des sacs à bandoulière, et 500 tableaux noirs, ainsi que des ambulances, des générateurs et du matériel médical.

La catastrophe s'est déroulée dans une région régulièrement touchée par des séismes. Environ 97 % de la population dans cette zone est tibétaine.

Soutenir nos actions