Conflit au Tigré : 1,4 million d'enfants déscolarisés depuis plus d'un an et une augmentation des violences sexuelles

Publié le 20 avril 2021

Le conflit au Tigré, en Éthiopie, est entré dans son cinquième mois sans qu'une réelle issue se profile. UNICEF est gravement préoccupé par l'impact terrible sur les enfants. 

New York, le 20 avril 2021 - Plus d'un million de personnes ont été déplacées alors que les affrontements se poursuivent, et la région reste instable.

Le porte-parole d'UNICEF, James Elder, vient de rentrer d'une mission dans la région du Tigré et décrit une grave crise de protection pour les enfants, avec des violations graves et répétées. Les enfants de cette région sont par ailleurs déscolarisés depuis 13 mois maintenant (depuis mars 2020), en raison du conflit et de la pandémie mondiale de COVID-19.

Des récits poignants

« Il s'agit d'une urgence en matière de protection, d'éducation et de nutrition. J'ai vu des dégâts considérables des systèmes de services essentiels, dont la survie de nombreux enfants dépend. J'ai également entendu des récits poignants de viols et de violences sexuelles de la part d'enfants et de femmes », a déclaré James Elder.

Au 14 avril 2021, plus de 3 000 enfants non accompagnés et séparés ont été identifiés et enregistrés dans le nord de l'Éthiopie (Tigré, Afar et Amhara). UNICEF assure des soins provisoires et soutient les efforts de recherche et de réunification des familles.

Depuis novembre 2020, UNICEF apporte son soutien dans les secteurs suivants : santé, nutrition, protection de l'enfance, eau et assainissement, ainsi que l'éducation.

Télécharger des contenus multimedia : ici