Coronavirus : UNICEF lance un appel de de 42,3 millions de dollars US

Publié le 18 février 2020

Le financement initial permettra de renforcer les efforts de préparation et de réaction dans les pays à haut risque.

New York/Paris, le 18 février 2020 - UNICEF a un besoin urgent de 42,3 millions de dollars (39,5 millions d’euros) pour intensifier sa réponse à l'épidémie du coronavirus (Covid-19) et soutenir les efforts mondiaux visant à l'endiguer.

« C'est une course contre la montre », a déclaré la directrice générale d'UNICEF, Henrietta Fore. « L'objectif immédiat est de réduire la transmission interhumaine, mais aussi d'aider les enfants dans les zones où l’accès aux services essentiels a été interrompu. »

Les fonds initiaux soutiendront le travail d'UNICEF visant à réduire la transmission du virus, notamment en renforçant la communication sur les risques et en luttant contre la désinformation, afin que les enfants, les femmes enceintes et leurs familles sachent comment prévenir la propagation du coronavirus et où demander de l'aide.

Espérer le meilleur mais se préparer au pire

Pour atténuer l’étendue de l’épidémie, UNICEF étudie les possibilités d'enseignement à distance pour les enfants qui ne peuvent pas accéder à l'école et de fournir un soutien en matière de santé mentale et de soutien psychosocial aux enfants et aux familles touchés.

« Nous sommes particulièrement préoccupés par les effets indirects de l'épidémie », a déclaré Henrietta Fore. « Il est essentiel que l'accès des enfants à l'apprentissage, à la santé, à la nutrition et aux services de protection ne soit pas affecté. »

La réponse actuelle d'UNICEF se concentre sur le soutien au gouvernement chinois et aux pays de la région Asie de l'Est et Pacifique au sens large, où la plupart des cas ont été signalés jusqu'à présent. Depuis le 29 janvier, UNICEF a acheminé par avion 13 tonnes de fournitures, notamment des combinaisons de protection, des masques, des lunettes et des gants destinés aux agents de santé. D'autres expéditions sont en cours et UNICEF pré-positionne des fournitures dans des endroits stratégiques.

Compte tenu de la nature imprévisible du virus et de sa propagation, UNICEF est également en liaison avec les gouvernements, l'Organisation Mondiale de la Santé et d'autres partenaires, pour élaborer des plans d'urgence dans d'autres régions, en particulier dans les pays dont les systèmes de santé sont plus faibles et dont la capacité à faire face à des épidémies majeures est limitée.

« Nous espérons le meilleur, mais nous devons nous préparer au pire », a déclaré Henrietta Fore.

Soutenir nos actions