Côte d’Ivoire : l’Unicef distribue une aide d’urgence à Abidjan

Publié le 13 avril 2011 | Modifié le 31 mars 2016

Le 12 avril, l’Unicef est parvenu à distribuer une aide d’urgence à Abidjan, et cela, pour la première fois depuis plusieurs semaines. Le conflit a longtemps empêché l'aide humanitaire de pénétrer dans la capitale économique ivoirienne. Aujourd'hui, les besoins y sont immenses.

 

 

 

Depuis le 12 avril, l’Unicef distribue une aide d’urgence à Abidjan. C'est la première fois depuis plusieurs semaines. Au même moment, 60 tonnes de matériel d'urgence sont arrivées dans le pays : médicaments, compléments nutritionnels, savons, couvertures, matériel d'éducation, d'eau et d'assainissement... Grâce à tout ce matériel, les agents de santé du pays vont pouvoir porter assistance à 40 000 personnes, au cours des 3 prochains mois.

Notre organisation prépare également son premier pont aérien depuis le début des combats : 32 tonnes de matériel d’assistance humanitaire devraient rapidement arriver dans la capitale économique ivoirienne. Et 8000 personnes viennt d'y recevoir des médicaments essentiels.

 

L'Unicef intensifie ses opérations humanitaires

« Alors qu’un certain niveau d’insécurité demeure à Abidjan, nous espérons pouvoir augmenter nos opérations humanitaires dans la ville et dans les zones du pays où cela est nécessaire. Nos priorités les plus urgentes sont de rétablir les systèmes d’approvisionnement en eau potable et de distribuer des fournitures de santé essentielles. Nous avons l’intention de reprendre les campagnes de vaccination d’urgence afin d’empêcher d’éventuelles épidémies de se propager surtout chez les enfants qui sont les plus vulnérables, » a déclaré Hervé Ludovic de Lys, le représentant de l’Unicef en Côte d’Ivoire.

« Nous prévoyons une importante extension de nos opérations en Côte d’Ivoire avec l’aide de nos partenaires sur le terrain et le gouvernement, afin de restaurer l’accès aux services de base et de couvrir les besoins les plus urgents. Mais cela ne sera pas possible sans une augmentation des financements : nous sommes sérieusement sous-financés pour le moment. Sans de nouvelles contributions, cette opération humanitaire ne pourra pas aboutir et des enfants vont en souffrir » a ajouté M. de Lys.

 

Apporter un soutien aux enfants

L’Unicef apporte un soutien aux enfants qui ont été témoins de violences, qui ont vu des membres de leur famille blessés ou tués. Ces enfants ont besoin d’une aide spécifique maintenant et dans le futur, selon l’Unicef, qui travaille à la réouverture des écoles aussi rapidement que les conditions le permettent. L’Unicef prépare une distribution de kits scolaires pour plus de 600 écoles dans tout le pays.

Selon l’Unicef, beaucoup de villes dans le pays n’ont plus d’accès à l’eau potable et l’organisation travaille actuellement à leur fournir du matériel d’assainissement. De plus, en raison des risques élevés de flambées de rougeole et de choléra, l’Unicef travaille à la reprise des campagnes de vaccination le plus rapidement possible. Des ruptures de stocks de médicaments sont à prévoir : dans le nord du pays, les stocks ne peuvent couvrir les besoins que pendant deux semaines à un mois.

Au fur et à mesure des arrivées de matériel, l'Unicef continue à distribuer des secours dans l'ensemble du pays.