Covid-19 : Les enfants migrants, réfugiés et déplacés internes au centre de la réponse d’urgence

Publié le 15 mai 2020

Dans la région d’Asie de l’Est et du Pacifique, la pandémie de Covid-19 a des conséquences particulièrement dévastatrices pour les millions d’enfants migrants, réfugiés ou déplacés internes. UNICEF est mobilisé pour venir en aide aux enfants les plus vulnérables pour garantir l’accès aux services essentiels tels qu'en eau, santé, éducation, et protection.

La pandémie de Covid-19 risque d’exposer les enfants migrants, réfugiés ou déplacés à davantage de  violence et de pauvreté, et menace la continuité de leur scolarisation. En effet, les mesures de confinement mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie privent de nombreux travailleurs migrants de revenus. Forcés de rentrer dans leur pays d’origine ou bloqués dans des conditions de vie précaires, les enfants de ces travailleurs sont fortement impactés. En raison de ces mesures, des millions d’enfants n’ont plus accès à des services de base comme les services de protection de l’enfance, et peuvent se retrouver davantage exposés à la violence quand celle-ci prend place à la maison.  

La fermeture des écoles accentue aussi les vulnérabilités des enfants migrants, réfugiés et déplacés internes. Pour beaucoup d’entre eux, l’école est un lieu de refuge, de sécurité mais aussi d’accès à l’information.  Les écoles étant fermées, de nombreux enfants voient leur lien avec l’éducation rompu – la continuité éducative étant difficile à mettre en place – et risquent de ne pas retourner à l’école en raison de l’insécurité financière que peuvent connaître leurs parents.

UNICEF apporte son soutien aux familles migrantes et déplacées

Dans la région d’Asie de l’Est et du Pacifique, UNICEF travaille avec ses partenaires sur le terrain pour s’assurer que les familles les plus vulnérables puissent bénéficier d’un accès aux services essentiels pour leur santé et leur protection face au coronavirus.

Grâce à ces actions, des gouvernements ont pu étendre et garantir un accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène dans des zones où vivent des enfants migrants et réfugiés ainsi que dans d’autres régions où vivent des familles en situation de précarité.

Au Cambodge, UNICEF a pu distribuer des filtres d’eau et des produits d’hygiène dans des centres pour migrants. Au Laos, UNICEF apporte son expertise et fournit des médicaments aux départements de santé locaux pour bénéficier à des camps de migrants mis en quarantaine et à des infrastructures de santé. 

En Thaïlande, avec le soutien de ses partenaires, UNICEF sensibilise les communautés de migrants de 20 provinces avec des messages de prévention du Covid-19. 

Au Myanmar, UNICEF apporte son aide à des familles migrantes, de retour de Thaïlande et de Chine. En partenariat avec le gouvernement, UNICEF soutien à la construction de stations d’hygiène, à l’apport d’un soutien psychosocial et à des services de gestion des dossiers pour des enfants et familles vivant au sein de communautés mises en quarantaine. 
 

onville de Sabah en Malaisie s'amusent entre eux devant leur habitat de fortune.

UNICEF travaille pour que les enfants migrants et déplacés puissent continuer d’avoir accès aux services de protection de l’enfance. 

En Malaisie, par exemple, UNICEF soutient les professionnels de l’assistance sociale en aidant les travailleurs à gérer l’importante charge de travail pendant la pandémie, avec une attention particulière notamment aux enfants touchés par la migration.

De plus, UNICEF prend des mesures pour tenter de comprendre le défi unique auquel les enfants parmi les plus vulnérables du monde font face. 

Au Vietnam, UNICEF conduit une enquête sur les impacts socio-économiques du Covid-19 sur les enfants et leurs familles, et notamment sur les enfants dont les parents sont des travailleurs migrants. 

Au Cambodge, UNICEF travaille en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), sur une initiative cherchant à évaluer l’impact socio-économique du Covid-19 sur les migrants de retour dans leur pays. 
Au Myanmar, UNICEFconduit des études similaires pour comprendre l’impact socio-économique du Covid-19 sur les migrants et leurs communautés d’accueil.

Garantir l’accès aux  services essentiels des enfants les plus vulnérables

UNICEF appelle les gouvernements à garantir les service  essentiels aux enfants migrants, réfugiés et déplacés internes dans la réponse face au Covid-19. Qu’il s’agisse de santé publique, de mesures de confinement ou encore des fermetures de frontières et restrictions de mouvements, ces enfants et leurs familles doivent rester au cœur de l’action pour faire face à la pandémie.