Dans l’ombre du Covid-19, 430 000 enfants sont mis en danger par des bombardements à l’Est de l’Ukraine

Publié le 05 juin 2020

Alors qu’ils sont déjà impactés par des mesures de restriction de mouvement mises en place dans le cadre de la lutte contre la pandémie, près de 430 000 enfants et leurs familles voient leurs vies mises en danger par une augmentation des bombardements.

La pandémie de coronavirus n’a pas stoppé le conflit qui dure depuis déjà 6 ans à l’Est de l’Ukraine – malgré un appel au cessez-le-feu. En une semaine, six enfants ont été blessés alors que leur village était la cible de bombardements. Parmi ces enfants, deux sœurs âgées de 7 et 10 ans, ainsi que leur amie, âgée de 7 ans, ont été gravement blessées. « Je suis rentré chez moi et j’ai trouvé mes deux filles et leur amie dans la salle de bain, couvertes de sang », raconte Oleksander , le père des deux petites filles. 

Depuis le début de l’année 2020, 10 enfants ont été blessés durant le conflit , et 6 d’entre eux uniquement la première semaine de mai – soit deux fois plus qu’à la même période l’année dernière. 9 attaques ont visé des écoles, dont 6 d’entre elles en avril Une adolescente de 17 ans a été blessée par un éclat d’obus alors qu’elle se trouvait dans la cours de son école, en dépit de l’adoption en novembre 2019 de la Déclaration sur la Sécurité dans les Ecoles montrant l’engagement de l’Ukraine à protéger l’éducation et les écoles en temps de conflit.

« On ne peut cautionner que les enfants et familles d’Ukraine de l’Est soient non seulement affectés par les mesures de confinement strictes imposées partout en Europe, mais aussi par la menace constante d’attaques sur leurs maisons » a déclaré Afshan Khan, directrice régionale d’UNICEF en Europe et Asie centrale. « Après plus de 6 ans d’un conflit meurtrier, les enfants et familles d’Ukraine de l’Est ont urgemment besoin de paix. Nous appelons toutes les parties à s’engager à un cessez-le-feu. » 

Aux conséquences du conflit s’ajoutent les conséquences des mesures de confinement

En Ukraine, les familles – y compris celles vivant dans une zone affectée par le conflit – vivent en situation de confinement depuis la fin du mois de mars, avec 19 000 cas d’infections au Covid-19 enregistrés dans tout le pays.

Le confinement a changé la vie de tous les enfants ukrainiens, en particulier ceux vivants près des zones de conflit. Anna, 4 ans, et Trofym, 1 an, ont été forcés de fuir leur maison, à l’Est de l’Ukraine, avec leurs parents et leur grand frère après que celle-ci ait été touchée par un missile. Ils louent aujourd’hui une habitation sans installations sanitaires et s’endorment tous les soirs avec le bruit des bombardements au loin. Cette situation, à laquelle s’ajoutent des mesures telles que la fermeture des écoles, expose toute la famille à beaucoup de stress.

En raison de la pandémie, l’année scolaire va être terminée à distance, laissant de nombreux enfants vivant près de la « ligne de contact » - où les combats sont le plus violent – sans réel moyen de continuité éducative, l’accès à internet et aux équipements nécessaires étant limité. Le traumatisme émotionnel causé par les restrictions de mouvement, la fermeture des écoles et l’isolation va s’ajouter au stress auquel les enfants vulnérables en première ligne du confit doivent faire face.

UNICEF redouble d’efforts en Ukraine de l’Est pour venir en aide aux enfants les plus vulnérables

A travers l’Ukraine de l’Est, UNICEF met en place un soutien psychosocial pour des centaines de milliers d’enfants, adolescents et personnels soignants, ainsi qu’une éducation aux dangers posés par les mines. UNICEF aide aussi à rénover les écoles et crèches endommagées, et fournit aux enfants et leurs familles un accès à l’eau et à l’assainissement.

Les actions d’UNICEF en Ukraine de l’Est se sont développées en raison de la pandémie de Covid-19, et incluent aujourd’hui un travail avec le Ministère de l’Education et des Sciences pour mettre en place des supports de cours à distance ainsi qu’un soutien aux parents, professeurs et personnels de santé pendant la période de confinement. En avril, UNICEF a pu acheminer des fournitures médicales, d’hygiène et de protection dans 19 hôpitaux en Ukraine de l’Est. 

UNICEF a lancé un appel de 23 000 000 dollars dans le cadre de sa réponse d’urgence face au Covid-19 en Ukraine, en plus d’un appel humanitaire déjà existant de 9 800 000 dollars pour venir en aide aux familles vivant dans l’Est de l’Ukraine. A ce jour, 27% de l’appel humanitaire pour les enfants 2020 a été financé.