Déclaration de l'UNICEF sur l'adoption du Pacte mondial

Publié le 11 décembre 2018

Déclaration du directeur de la division de l'UNICEF en matière de données, de recherche et de politiques, Laurence Chandy

Marrakech/New York, le 10 décembre 2018 - « L'adoption aujourd'hui du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières constitue un accomplissement historique pour les enfants migrants et les États.

Pour la toute première fois, les enfants sont reconnus et placés au cœur de la gestion des migrations. Ce Pacte juridiquement non contraignant procure aux États un outil essentiel pour mieux respecter leurs obligations juridiques existantes de protéger, d'intégrer et d'autonomiser tous les enfants. Il permet également à des millions d'enfants et de jeunes migrants de réaliser leur potentiel.

En mettant en pratique les mesures suggérées dans le Pacte, les États peuvent mieux s'attaquer aux causes faisant que des enfants sont déracinés loin de chez eux, procurer aux enfants migrants un meilleur accès aux services d'éducation et de santé, et mieux les protéger contre l'exploitation et la violence. Grâce au Pacte, les États peuvent obtenir de meilleurs résultats, en gardant les familles réunies et en luttant contre la xénophobie et la discrimination.

Imaginez...

Actuellement, plus de 100 pays ont encore des politiques de détention pour les enfants migrants. Imaginez que des solutions autres que la détention d'enfants migrants soient adoptées à l'échelle mondiale et que le nombre d'enfants détenus passe d'un million à zéro. Imaginez que nous puissions réduire l'écart en matière d'accès à l'éducation et aux soins de santé pour les enfants migrants afin que de telles iniquités n'existent pas.

Notre défi consiste maintenant à passer à l'étape suivante. Nous devons aller au-delà de la prise de conscience des vulnérabilités des enfants migrants, pour maximiser leur rôle dans le développement et la prospérité accrue. Nous devons améliorer notre travail pour les faire participer et pour être à l'écoute de leurs opinions, de leurs besoins, de leurs préoccupations et de leurs aspirations pour l'avenir.

Les enfants et les jeunes peuvent et doivent faire partie de la solution pour rendre la migration sûre pour toutes et tous.

L'UNICEF se tient prêt à travailler en collaboration avec les États membres, les organismes des Nations unies, les autorités locales et la société civile, et à aider les enfants et les jeunes à participer à la mise en œuvre tant à l'échelle locale que nationale et internationale des mesures proposées dans le Pacte mondial.

Parce que, pour reprendre les paroles de Yasmin, une jeune déléguée de l'UNICEF au Sommet de Marrakech, des politiques de migration efficaces pour les enfants et les jeunes sont efficaces pour toutes et tous. »

Média

Investir dans les enfants migrants. Investir dans l’avenir.