Déclaration d'UNICEF sur l'épidémie de COVID-19

Publié le 12 mars 2020

« Qualifier le COVID-19 de pandémie ne signifie pas que le virus est devenu plus mortel. Il s’agit plutôt de prendre acte de sa propagation géographique. »

New York, le 11 mars 2020 – « UNICEF s’est préparé à l’épidémie de COVID-19 et y répond dans le monde en sachant que le virus peut toucher des enfants et des familles dans tous les pays et toutes les communautés.

Nous continuerons à coopérer avec les gouvernements et nos partenaires pour stopper la transmission du virus et assurer la sécurité des enfants et de leur famille.

Parallèlement, nous sommes toujours très préoccupés par les incidences secondaires de l’épidémie et les mesures de contrôle connexes, notamment les fermetures d’écoles, la charge sur les systèmes de santé locaux pour la fourniture de soins de santé primaire, les risques liés à la protection et les pressions économiques ressenties par certaines familles.

La peur du virus contribue également à la discrimination envers certains groupes de personnes vulnérables, notamment les réfugiés et les migrants. C’est inacceptable.

Nous sommes à pied d’œuvre dans les communautés affectées afin d’atténuer les incidences secondaires pour les enfants et lutter contre la stigmatisation. »

Soutenir nos actions