Des « voix pour la paix » rassemblent les générations dans les camps de réfugiés

Publié le 21 novembre 2005 | Modifié le 14 janvier 2016

En raison des conflits qui secouent la région des Grands Lacs depuis plusieurs décennies, de nombreux ressortissants du Burundi, de la République démocratique du Congo et du Rwanda ont trouvé refuge en Tanzanie. L’UNICEF a commencé à travailler dans les camps de réfugiés de l’Ouest du pays en 1994 après l’afflux d’un million de Rwandais suite au génocide. Aujourd’hui, près de 350 000 réfugiés Burundais et Congolais, dont une grande majorité d’enfants, de femmes et de personnes âgées, vivent toujours dans des camps.

Au vu des caractéristiques historiques de la région, l’UNICEF applique dans les camps de réfugiés en Tanzanie son Programme pour la paix et la sécurité. C’est dans ce contexte qu’a été mis en place le projet « des voix pour la paix » dont l’objectif est d’aider les enfants et les personnes âgées à parler de leurs traumatismes et de leurs aspirations futures. Ils ont ainsi pu faire partager leur expérience à un large public par le biais d’un travail créatif. Les soixante enfants et personnes âgées qui ont participé à cet atelier artistique ont également abordé dans leur travail la question des relations intergénérationnelles. Leurs mots et leurs images font aujourd’hui l’objet d’une publication (voir la galerie photo). Les participants ont également été formés afin qu’ils puissent, par la suite, conduire eux-mêmes des ateliers similaires.

Soutenir nos actions