Deux ouragans sur Fidji et Salomon

Publié le 16 mars 2010 | Modifié le 31 mars 2016

Les deux archipels ont été frappés par deux cyclones, Tomas et Ului.

Le cyclone Tomas, qui a frappé hier l’archipel des Fidji, dans l’océan Pacifique, est violent. Cet ouragan de catégorie 4, proche du maximum qui est de 5, a fait au moins un mort. De nombreuses infrastructures ont été endommagées, les accès à l’électricité et à l’eau potable sont coupés dans certaines zones. Des inondations affectent les familles. Des vagues de 8 mètres ont frappé le nord de l’archipel.

Ce cyclone s’est déplacé vers le sud de l’archipel, par l’est des Fidji. Les autorités en charge des catastrophes naturelles ont d’ores et déjà installé plus de 100 abris d’urgence. Toutes les écoles ont été fermées. Un couvre-feu a également été décrété pour protéger les populations. Avec des vents allant jusqu’à 200 kilomètres par heure, étendus jusqu’à environ 280 kilomètres du centre du cyclone, les dégâts risquent d’être colossaux.

Ului, cyclone de catégorie 5

Quant au cyclone Ului, ce dernier est passé en catégorie 5 alors en se dirigeant vers les îles Salomon. Les autorités ont déjà recensés des dégâts dans plusieurs villages de la province de Makira/Ulawa. Des familles ont été évacuées vers des lieux plus sûrs, loin de leurs habitations qui présentaient des dangers.

Il est probable que les zones côtières des îles Salomon subissent de sévères inondations. Il faudra attendre le rétablissement des moyens de communication pour obtenir un bilan plus précis des dommages engendrés par Ului. Avec des vents pouvant aller jusqu’à 260 kilomètres par heure, ce cyclone risque d’affecter très durement les îles Salomon.

Equipement médical, médicaments, bidons d’eau, tablettes de purification d’eau, savons, tentes… L’Unicef Pacifique se tient prêt à aider les deux archipels affectés aujourd’hui par ces cyclones. Du matériel d’urgence a déjà pu être pré-positionné avec le soutien du gouvernement australien.

Soutenir nos actions