Disparition de la polio en Egypte

Publié le 07 février 2006 | Modifié le 31 mars 2016

L'Unicef, l'OMS et les partenaires du programme d'éradication mondial de la poliomyélite ont annoncé mercredi 1er février la disparition du virus de la polio en Egypte. La souche autochtone du virus a également été éradiquée au Niger, mais ce dernier reste frappé par des flambées épidémiques en provenance du Nigeria voisin.

La polio reste endémique (c’est-à-dire que des cas sont enregistrés chaque année) dans seulement quatre pays au monde : outre le Nigeria, il s'agit de l'Afghanistan, de l'Inde et du Pakistan. Un virus importé continue à circuler dans huit autres pays qui avaient auparavant éradiqué la polio : l’Angola, l’Ethiopie, l’Indonésie, le Népal, le Niger, la Somalie, le Tchad et le Yémen.

L’Egypte était frappée par cette maladie depuis l’époque pharaonique : les archéologues en ont retrouvé des témoignages. En 1988 encore, plusieurs milliers de cas étaient enregistrés chaque année. C’est justement en 1988 que l’effort d’éradication mondiale de la polio a débuté. En Egypte, cet effort est aujourd’hui couronné de réussite : le dernier cas recensé remonte à 2004 et la dernière trace identifiée du virus à janvier 2005. Erma Manoncourt, qui représente l’Unicef en Egypte, peut maintenant déclarer : « L’éradication de la polio a été dans ce pays une cause nationale. L’Egypte peut être fière de sa contribution à la campagne mondiale d’éradication de cette maladie ».

Ce succès fait suite à plusieurs années de travail acharné mené par les professionnels de la santé et les acteurs de la vaccination. Le ministère de la santé égyptien a mené de nombreuses campagnes d’immunisation, en faisant notamment appel à des équipes qui sillonnaient le pays pour atteindre tous les enfants de moins de cinq ans. Dès la fin des années 80, le nombre de cas s’était considérablement réduit. Mais il subsistait des traces du virus dans les grandes villes. 11 millions d’enfants ont ainsi reçu une dose de vaccin plusieurs fois par an. Pour assurer cette opération, l’Egypte, outre l’aide de l’Unicef, a reçu le concours de l’OMS, du Rotary International, de l’Agence américaine pour le développement international et du gouvernement japonais.

Diverses personnalités égyptiennes se sont engagées dans la promotion de la campagne : l’épouse du président, Suzanne Mubarak, l’acteur Mahmoud Kabil, le chanteur Mohamed Mounir.

Il existe trois formes de polio. La deuxième a totalement disparu au niveau mondial, la troisième quasiment. C’est donc sur la première que les efforts de vaccination soutenus par l’Unicef se sont concentrés récemment.

L’Egypte reste cependant vigilante : certains pays ont vu la maladie réintroduite chez eux alors qu’ils l’avaient fait disparaître de leurs frontières. La vaccination des enfants égyptiens se poursuivra. Mais l’OMS est optimiste : elle prévoit d’ici deux ans l’éradication totale de la polio dans le monde.

Soutenir nos actions