Éducation

Publié le 21 juin 2005 | Modifié le 31 décembre 2015

Découvrez toutes nos publications dédiées à l'éducation.

Pourquoi il faut investir dans l’éducation et l’équité.

Pourquoi faut il investir dans l'éducation et l'équité Titre : Pourquoi il faut investir dans l’éducation et l’équité. Résumé
Année de publication : 2015
Nombre de pages : 17
Résumé : Dans de nombreux pays du monde, on consacre beaucoup moins de ressources publiques à l’éducation des enfants des 20 % de la population la plus pauvre qu’à celle des enfants des 20 % les plus riches, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’UNICEF. Cette différence peut atteindre jusqu’à dix-huit fois moins. Ce rapport estime qu’en moyenne, 46 % des ressources publiques pour l’éducation dans les pays à faible revenu profitent directement aux élèves qui sont les plus instruits. Dans les pays à revenu intermédiaire, ce chiffre est de 26 %. Le déséquilibre favorise de façon disproportionnée les enfants des foyers les plus aisés qui parviennent généralement aux niveaux les plus élevés de l’enseignement.

> Télécharger

 

Réaliser la promesse non tenue de l’éducation pour tous.

Réaliser la promesse non tenue de l’éducation pour tous. Titre : Réaliser la promesse non tenue de l’éducation pour tous. Résultats de l’Initiative mondiale en faveur des enfants non scolarisés  Résumé
Année de publication : 2015
Nombre de pages : 16
Résumé : Dans le monde, un adolescent sur cinq n’est pas scolarisé selon l’UNESCO et l’UNICEF. Ce nouveau rapport montre pourquoi les méthodes habituelles ne mèneront pas à l’éducation primaire et secondaire pour tous.
Environ 63 millions d’adolescents âgés de 12 à 15 ans sont privés de leur droit à l’éducation. Dans le monde, un adolescent sur cinq n’est pas scolarisé contre un enfant sur onze en âge de fréquenter l’école primaire. Les adolescents risquent donc deux fois plus que leurs camarades plus jeunes de ne pas être scolarisés.
Au total, 121 millions d’enfants et d’adolescents n’ont jamais commencé l’école ou l’ont abandonnée, en dépit des promesses faites par la communauté internationale de parvenir à l’objectif de l’Education pour tous d’ici 2015. Les données montrent qu’on n’a fait quasiment aucun progrès dans la réduction de ce chiffre depuis 2007. Les enfants vivant dans des situations de conflit, les enfants qui travaillent et ceux qui sont confrontés à une discrimination en raison de leur appartenance ethnique, de leur sexe ou d’un handicap sont les plus touchés. On craint également de plus en plus que les progrès antérieurs obtenus dans l’élargissement de l’accès à l’éducation seront remis en cause si l’on ne change pas profondément les politiques et les ressources.

> Télécharger

 

Soutenir nos actions