En 2022, soyez aux côtés des enfants au quotidien

Publié le 10 janvier 2022

En ce début d’année, où le temps est aux bonnes résolutions, nous vous invitons à bâtir avec nous un avenir plus heureux pour chaque enfant. Prenez votre résolution : devenez donateur régulier et venez en aide aux enfants dans le besoin.

L’année 2021 a été marquée par des urgences, des catastrophes naturelles, des conflits ainsi que des situations dramatiques qui ont mis en péril la vie de millions d’enfants et leurs familles.   Soudan du Sud, Liban, Tchad ou encore l’Inde… Partout dans le monde, nos équipes travaillent sans relâche pour soutenir les enfants comme Chacha, Omar, Ali et Payal Kumari.

Sauver chaque enfant souffrant de malnutrition

Les inondations qui ont frappé le Soudan du Sud, lors de la saison des pluies ont obligé Awach et sa petite fille Chacha à fuir leur village, abandonnant tout derrière elles.

Les inondations qui ont frappé le Soudan du Sud, lors de la saison des pluies ont obligé Awach et sa petite fille Chacha à fuir leur village, abandonnant    tout derrière elles. Quand elles sont arrivées dans notre centre, Awach nous a déclaré : « Nous n’avons rien à manger, c’est horrible de voir son enfant souffrir de la faim ». Atteinte de malnutrition aigüe sévère, nous avons pu lui fournir des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi, indispensables à sa guérison. En 2021, 1,4 million d’enfants au Soudan du Sud était atteint de malnutrition aiguë. De janvier à septembre, l’UNICEF a soigné et sauvé plus de 172 000 d’entre eux.

 

Assurer ensemble le bien-etre de chaque enfant

Le 1er septembre 2020, Omar, 7 ans, participe à des activités de soutien psychosocial, dans l'Espace ami des enfants soutenu par l'UNICEF au jardin public de Karantina à Beyrouth, au Liban.

 

L’explosion du port de Beyrouth, qui a fait près de 200 morts et plus de 7 000 blessés en août 2020, continue d’avoir des répercussions dramatiques pour les familles les plus vulnérables et leurs enfants. Comme en témoigne Omar : « Mon frère a été blessé lors de l’explosion. Je me souviens des gens qui fuyaient leur maison. Mon école est endommagée, mes livres aussi. J’ai toujours peur ». Alors que le Liban est parallèlement confronté à une crise économique sans précédent, l’UNICEF se mobilise pour que les enfants ne soient pas les victimes de cette accumulation de crises.

 

Faire respecter le droit des enfants a la sante et la protection

Koubra, une femme de 19 ans, avec son bébé de 10 mois, Ali, dans sa maison du village de Bidjir, au centre du Tchad.

 

À 10 mois, Ali souffrait de diarrhées et de fièvre. Comme nous l’a confié sa maman : « Ce n’est pas facile pour moi de quitter le village et d’aller dans un centre de santé ». Heureusement, un agent de santé communautaire se rend régulièrement sur place et il est arrivé à temps pour soigner Ali. Formés par l’UNICEF, les agents de santé au Tchad assurent le traitement des maladies comme le paludisme, la diarrhée et la pneumonie.

 

Garantir l’acces à l’education de chaque enfant

Payal Kumari est heureuse de pouvoir se rendre 6 jours sur 7 dans une école du programme Sakhiyon Ki Badi soutenu par l’UNICEF. Elle y apprend de manière ludique, une chance que beaucoup d’autres jeunes indiennes du Rajasthan n’ont pas.

Payal Kumari est heureuse de pouvoir se rendre 6 jours sur 7 dans une école du programme Sakhiyon Ki Badi soutenu par l’UNICEF. Elle y apprend de manière ludique, une chance que beaucoup d’autres jeunes indiennes du Rajasthan n’ont pas. Qu’elles subissent le mariage précoce des enfants, les conventions culturelles qui cantonnent les femmes et les filles à la tenue du foyer, ou qu’elles n’aient pas d’école à proximité de chez elles, elles se retrouvent privées d’éducation.

 

 

 

Nous avons besoin de votre soutien pour mener ces combats et permettre à chaque enfant de réaliser son plein potentiel.

Devenez donateur régulier au profit de l’UNICEF France pour aider concrètement les enfants vulnérables