Enfants de Gaza et d’Israël : Déclaration du Directeur général de l'UNICEF

Publié le 16 juillet 2014 | Modifié le 19 septembre 2017

Déclaration du Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake sur l’impact de la violence sur les enfants de Gaza et d’Israël :
 
NEW YORK, 13 juillet 2014 - Les enfants sont les premières victimes de l’escalade de la violence à Gaza et en Israël. Ils sont au moins 33 à l’avoir payée de leur vie à Gaza au cours des derniers jours, sans compter les centaines de blessés. Aucun enfant ne devrait avoir à subir les conséquences terrifiantes d’un tel déchaînement de violence.
 
La violence sur les enfants atteint des proportions dramatiques, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique, mettant gravement en péril les espoirs de paix, de stabilité et d’entente. Bien souvent, le spectacle de cette brutalité aboutit chez les enfants à sa banalisation, ce qui augmente leurs chances de reproduire ce schéma plus tard.
 
Les équipes de l’UNICEF sur le terrain sont allées à la rencontre des familles, qui décrivent l'impact psychologique profond des violences actuelles sur les enfants : insomnies ou cauchemars, perte d’appétit et symptômes alarmants de détresse psychologique.
 
Alors que l’éventualité d’une aggravation des violences se renforce, l’UNICEF et le Conseil de sécurité appellent d’une même voix toutes les parties à faire preuve en toute urgence de la plus grande retenue pour protéger les populations civiles. Il en va de l'intérêt de la paix mais aussi des enfants qui subissent de plein fouet les conséquences dramatiques des violences actuelles.

Soutenir nos actions