Enfants syriens : NON à une génération perdue !

Publié le 08 janvier 2014 | Modifié le 31 mars 2016

L’UNICEF et d’autres organisations lancent ensemble l’initiative « No Lost Generation », un appel à la mobilisation internationale en faveur des enfants syriens, premières victimes d’un conflit qui dure depuis bientôt 3 ans…

Paris, le 7 janvier 2014 - L'UNICEF, le HCR, Save the Children, World Vision et d'autres partenaires appellent les gouvernements, les organisations humanitaires et le grand public à se mobiliser massivement en faveur des enfants syriens et à soutenir l’initiative « No Lost Generation », qui vise à donner à toutes les personnes affectées par le conflit un avenir plus stable et plus sûr.
 
Cette initiative vise à réunir un milliard de dollars auprès des grands bailleurs et du public, pour des programmes d’éducation et de protection d’une importance capitale pour sortir les enfants syriens de la précarité, de l'isolement et des traumatismes. Pour mobiliser le plus grand nombre, l’initiative est lancée en amont d’une grande conférence des principaux bailleurs, qui doit se tenir au Koweït, le 15 janvier prochain.
 
L’initiative s’accompagne d’une campagne de mobilisation sur les réseaux sociaux, à travers les hashtags #NoLostGeneration et #enfantssyriens.
 

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés ! »

 
« Alors que le conflit s'approche d'un autre douloureux anniversaire, nous ne pouvons pas rester les bras croisés et voir disparaître sous nos yeux une génération entière, selon le Directeur général de l’UNICEF, Anthony Lake. Le moment est venu que le monde agisse et offre à ces enfants la possibilité d’espérer à nouveau et d’avoir confiance en leur avenir.
Si nous manquons maintenant à nos engagements envers ces enfants, toute une région va perdre une génération de dirigeants, ingénieurs, enseignants, médecins et, surtout, d’artisans de paix potentiels, une génération sur laquelle repose l'espoir d'une société stable, saine et prospère ».

 
Pendant près de trois ans, les enfants syriens ont été les plus vulnérables dans ce conflit, rappellent les quatre organisations. Ils ont vu mourir des membres de leurs familles et des proches, ils ont observé la destruction de leurs écoles et ont vu s’envoler leurs espoirs. Ils ont subi des blessures physiques et psychologiques. Ils sont également devenus vulnérables aux pires formes d'exploitation, y compris le travail des enfants, le recrutement dans des groupes et des forces armés, les mariages précoces et d’autres formes de violence.
 
Plus d'un million de réfugiés syriens sont des enfants, dont plus de 425 000 sont âgés de moins de cinq ans. La grande majorité de ces réfugiés ont fui au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Egypte ou en Irak. On estime que près de 8 000 d’entre eux sont séparés de leurs familles. Et la situation des plus de trois millions d'enfants déplacés à l'intérieur de la Syrie est encore plus désastreuse.
 

Sauver, protéger, éduquer

 
Le HCR, l'UNICEF, Save the Children, World Vision et d'autres partenaires de la région canaliseront le milliard de dollars attendus vers des programmes qui, en partenariat avec les gouvernements et les communautés locales, permettent une éducation en toute sécurité, une protection contre l'exploitation, les mauvais traitements et la violence, des soins et un soutien psychologique et favorisent une meilleure possibilité de cohésion sociale et de stabilité dans une région déjà fragile. Ces programmes comprennent le renforcement des systèmes de protection des enfants à l’échelle nationale et de la communauté.
 
L'initiative élargira également l'accès à une éducation de qualité, grâce à des approches formelles et non formelles, en introduisant des programmes accélérés pour les enfants qui ont cessé d’aller à l’école, des programmes de formation professionnelle et la formation des enseignants.
 
« Les enfants de Syrie ont enduré des horreurs quotidiennes inimaginables et leurs rêves d’avenir risquent d’être pulvérisés, a déclaré M. Lake. Pour empêcher la perte de cette génération, il faudra davantage de soutien, des engagements plus importants et plus audacieux et une solidarité renouvelée en vue d’éviter un cycle continu de violence, de haine et d’intolérance dans une région qui a trop souffert. »
 

Agissez à nos côtés !

 
Suivez la campagne sur Facebook, Twitter et Google+ grâce aux hashtags #NoLostGeneration et #enfantssyriens

Faites-vous la voix des enfants en relayant nos messages

Soutenez nos actions de terrain en faisant un don ici, merci !

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions