Eruption volcanique aux îles Tonga : les enfants ont besoin de vous !

Publié le 19 janvier 2022

Quelques jours après l’éruption volcanique et du tsunami aux Tonga, et malgré les conditions difficiles pour accéder à l’île, les équipes de l’UNICEF travaillent sans relâche pour fournir du matériel d’urgence aux familles et aux enfants. 

Faites un don dès maintenant pour agir !

A la suite de l'éruption volcanique et du tsunami aux îles Tonga, située en Polynésie dans l'océan Pacifique sud, la majorité du pays a été recouverte de cendres volcaniques. Pour certaines régions, l’épaisseur a atteint cinq à dix centimètres.  Selon nos estimations, 84 % de la population a été touchée par l'éruption volcanique et le tsunami, tandis que la quasi-totalité (99 %) a été impactée par les cendres volcaniques.

Depuis le 17 janvier, les lignes de communication sont coupées et l’obtention d’informations demeure difficile. L'approvisionnement en eau et en nourriture a été fortement impacté et la qualité de l’air est préoccupante. L'électricité avait été interrompue mais a été rétablie dans la plupart des régions de Tongatapu. Cependant, des pénuries de carburant sont signalées.

 

L’UNICEF est mobilisé pour faire face à l’urgence aux Tonga

Sur place, nos équipes acheminent du matériel pour soutenir la population :  

  • 1000 kits essentiels liés à l’eau, l’hygiène et l’assainissement (avec notamment des seaux, des jerrycans, du savon, de kits pour analyser l’eau et des bâches) ont été acheminés;

  • Des kits liés à la santé seront fournis dans les prochains jours avec notamment des médicaments et des équipements médicaux;

  • Près de 50 kits de loisirs ont été envoyés afin de soutenir les enfants sous le choc. Des espaces « amies des enfants » seront créées où les enfants pourront bénéficier d'activités socio-récréatives comme la thérapie par le jeu. Les enfants et les adultes ayant besoin d'un soutien supplémentaire seront identifiés et recevront des services de soutien psychosocial individuels;

  • Des tentes scolaires de l’UNICEF et d’autres fournitures scolaires stockées dans un entrepôt sur place sont à disposition et nos équipes continuent d’évaluer les besoins pour envoyer d’autres fournitures supplémentaire.

Nos équipes redoutent l’apparition de maladies d’origine hydrique en raison de l’eau stagnante après le passage du tsunami. A cet effet, avec des partenaires locaux, l’UNICEF assure la diffusion de messages de sensibilisation sur les pratiques préventives pour lutter contre les maladies transmises par l’air ou à travers l’eau. Selon nos estimations, nous avons besoin de 1 160 000 dollars pour répondre aux besoins de la population.