Ethiopie : l'UNICEF France débloque 250 000 euros pour les programmes nutritionnels

Publié le 23 janvier 2006 | Modifié le 31 mars 2016

Sur les 1,5 million de dollars requis, la contribution de l’UNICEF France s’élève à 250 000 euros. Au total, l’UNICEF appuie 56 unités nutritionnelles thérapeutiques implantées dans tout le pays.

Les faibles précipitations enregistrées durant la dernière saison des pluies ont aggravé la situation d’instabilité alimentaire en Ethiopie. Selon les dernières estimations du Programme alimentaire mondial (PAM), plus de sept millions de personnes auront besoin d'une aide alimentaire en 2006.

Les pénuries alimentaires sont particulièrement intenses dans la région du Somali et la zone de Borena, dans l'Oromiya. Des enquêtes du PAM décrivent une situation de crise également dans la région de l'Afar, dans le nord-est de l'Éthiopie, où des pâturages se sont transformés en zones semi désertiques.

L’UNICEF est en outre préoccupé par le nombre croissant de nouveaux cas de rougeole dans les régions de Somali - 370 cas - et d'Afar - 195 cas - entre décembre 2004 et octobre 2005. Le faible taux d'immunisation dans la région de Somali, ajouté au déplacement de la population, pourrait aggraver la transmission de la maladie dans la région. Pour faire face à cette situation, l’UNICEF prévoit de vacciner 750 000 enfants contre la rougeole au cours des prochaines semaines. Le coût de ces programmes de vaccination qui doivent bénéficier à 12,6 millions d'enfants éthiopiens s’élève à 18 millions de dollars.

 

Soutenir nos actions