France : « Nous resterons mobilisés»

Publié le 03 juin 2010 | Modifié le 04 janvier 2016

L’Unicef France et la CNAPE se félicitent du vote des sénateurs concernant le Défenseur des enfants. Mais la mobilisation continue.

Paris, le 3 juin 2010 - L'Unicef France et la Convention nationale des associations de protection de l’enfant (CNAPE ex-UNASEA) saluent le vote des sénateurs hier en séance publique d’amendements destinés à maintenir l'institution spécialisée du Défenseur des enfants en la retirant du périmètre du projet de loi instituant le nouveau Défenseur des droits .

Ce vote va dans le sens de l’action menée par l'Unicef France et la CNAPE depuis la présentation du projet de loi en Conseil des Ministres en septembre 2009 pour la préservation des missions du Défenseur des enfants.

 
La spécificité des droits de l'enfant ainsi que les engagements internationaux de la France pour la défense et la promotion de ces droits exigent le maintien et même le renforcement d'une autorité dédiée indépendante.

« Nous allons suivre de très près la suite des débats parlementaires et resterons mobilisés dans l’intérêt supérieur des enfants » met en garde Jacques Hintzy, président de l'Unicef France.