Gaza : un an après, les enfants ont toujours besoin d’aide

Publié le 09 juillet 2015 | Modifié le 07 juillet 2017

Il y a un an, les enfants de Gaza ont été traumatisés par 51 jours de conflit. Ils essaient toujours de se remettre des effets dévastateurs de la guerre, mais la reconstruction, tant psychologique que matérielle, reste encore très lente. Un an après, voici le bilan de l’action humanitaire de l’UNICEF.

La guerre de l’été dernier semble loin, mais elle demeure bien présente dans l’esprit des enfants palestiniens de Gaza. Les enfants âgés de plus de 6 ans ont déjà été les témoins de 3 conflits.
Présent sur le terrain, l’UNICEF reste actif dans l’intervention humanitaire pour aider les enfants de Gaza à se reconstruire tant la situation demeure précaire. Un million d’enfants sont affectés par les conséquences du conflit.
Tour d’horizon de notre réponse d’urgence.

Protection : soutenir psychologiquement les enfants

La protection est le domaine d’action prioritaire pour l’UNICEF dans cette urgence. Nos équipes contribuent au développement des systèmes sociaux de protection de l’enfance à Gaza, en soutenant principalement l’installation de centres de soutien psychosocial où les familles sont accueillies. L’UNICEF forme le personnel spécialisé en accompagnement psychologique, et fournit aux écoles du matériel pédagogique de sensibilisation aux risques de la guerre.
À ce jour, 170 000 enfants ont été pris en charge par nos services en protection, mais 308 000 enfants ont toujours besoin d’un soutien psychosocial. 
 

Eau et assainissement : rétablir les installations pour les populations

Les bombardements ont détruit de nombreuses installations hydrauliques, mettant à mal le service d’approvisionnement en eau dans les foyers. En tant que chef de file des opérations d’eau, d’assainissement et d’hygiène, l’UNICEF s’est concentré sur la remise en état des réservoirs et des citernes de distribution d’eau potable.
320 000 personnes, dont la moitié sont des enfants, ont bénéficié du rétablissement des installations hydrauliques, de la mise en place de points d’eau dans les foyers, de la distribution d’eau et du matériel d’hygiène.

 

Santé et nutrition : fournir du matériel d’urgence aux blessés

Au fil de l’urgence, l’UNICEF a distribué environ 113 tonnes de fournitures médicales aux hôpitaux à Gaza : vaccins et médicaments essentiellement. Au moins 166 000 patients ont été soignés, dont 20 000 personnes déplacées.
Sur le plan de la nutrition, l’UNICEF fournit en ce moment des compléments alimentaires et nutritionnels pour un objectif de 350 000 personnes à terme.
Près de 26 000 mères ont reçu des conseils sur l’allaitement maternel pour nourrir leurs bébés en toute sécurité.

 

Éducation : permettre le retour à l’école des enfants

Les écoles également n’ont pas été épargnées par les destructions. Comme dans chaque situation d’urgence, l’UNICEF s’active pour permettre aux enfants de reprendre leur scolarité le plus rapidement possible. Au total, 230 000 enfants de Gaza ont repris l’école, et 60 000 écoliers, les plus traumatisés, ont été suivis avec un soutien psychosocial basé sur les jeux et loisirs récréatifs.

 

Nombreux sont ceux qui continuent à vivre au milieu des ruines : la reconstruction de plus de 12 600 logements détruits n’a pas encore commencé. Une situation chaotique perdure donc pour quelque 100 000 personnes, dont la moitié sont d’enfants. 
Moins de 2% du matériel de construction nécessaire à la reconstruction totale de Gaza a pu être importé sur le territoire.
L’UNICEF continue de venir en aide aux enfants de Gaza grâce à votre soutien.

Retrouvez sur Facebook...

... 51 jours de conflit, 51 histoires d'enfants.
La page Facebook de l'UNICEF Palestine vous propose une série d'histoires et de témoignages d'enfants qui racontent leur situation.
Chaque jour, un enfant, une photo, une histoire.

Soutenir nos actions