Hiver en Syrie : des millions d’enfants en danger à cause du froid

Publié le 29 novembre 2017 | Modifié le 01 décembre 2017

La baisse des températures met en péril les jeunes enfants syriens, qui font face à la septième année de conflit dans leur pays et n’ont pas les moyens de s’abriter du froid.

Avec l’arrivée de l’hiver, chacun prend soin de se protéger contre le froid : gants, écharpes et manteaux épais relèvent du quotidien pour des millions d’enfants à travers le monde. Mais qu’en est-il pour ceux qui n’ont plus rien ? Des millions d’enfants syriens subissent de plein fouet depuis sept ans les conséquences du conflit qui agite leur pays.

Démunis, vivant dans des camps ou des habitations de fortune, avec un accès limité à la nourriture, au sein de familles brisées qui ont à peine les moyens de se fournir en biens de première nécessité, ces enfants n’ont pas les moyens de faire face à la chute des températures. Or, le froid ne fera qu’empirer leur situation alors qu’ils luttent pour survivre.

L’UNICEF a besoin de fonds au plus vite avant que l’hiver ne frappe au plus fort. En fournissant des gants, des bonnets, des chaussures, des chaussettes, des écharpes et des couvertures thermiques aux enfants et à leur famille, on préserve leur vie, leur santé, mais aussi leur capacité à espérer en des jours meilleurs. L’UNICEF s’efforce également de chauffer les écoles pour que les enfants continuent à s’y rendre.

Vous pouvez contribuer à cet élan de solidarité. En faisant un don de 90€ par exemple, vous envoyez directement 15 couvertures aux enfants syriens ou vous contribuez à faire en sorte qu’une salle de classe reste chauffée pendant tout l’hiver.