Huit installations d'approvisionnement en eau attaquées à Idlib, au nord-ouest de la Syrie, affectant l'approvisionnement en eau de près de 250 000 personnes

Publié le 22 juillet 2019

Déclaration de Geert Cappelaere, Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord

AMMAN, 20 juillet 2019 - «Les services publics, essentiels pour les enfants, ont été attaqués ces dernières semaines à la suite des combats dans le nord-ouest de la Syrie. Une partie de cette triste réalité est constituée d’attaques répétées contre les installations d'approvisionnement en eau, privant les enfants et les familles d’eau potable alors que les temperatures de l’été deviennent très élevées.”

«L’UNICEF confirme que huit installations de distribution d’eau dans le district d’Al-Ma’ra, dans le sud d’Idlib, ont été attaquées au cours des deux derniers mois, dont trois bénéficient du soutien de l’UNICEF. Ces installations fournissent de l'eau potable à près de 250 000 personnes dans la région.

 «Parmi ces installations se trouve la principale station d’approvionnement en eau de Maaret An-Numan. Elle a été gravement endommagée, obligeant les familles à devoir compter uniquement sur l’approvionnement en eau par camion-citernes pour leurs besoins quotidiens.

«Les installations d'approvisionnement en eau ne sont pas une cible, elles doivent être protégées en tout temps.”

 «Conformément au droit humanitaire international, toutes les parties au conflit et celles qui exercent une influence sur elles ont l'obligation de mettre fin aux attaques contre les installations d'approvisionnement en eau et toutes les infrastructures civiles de base en Syrie».