Il est temps de rouvrir les écoles en Afrique orientale et australe

Publié le 21 septembre 2020

...à mesure que le coût pour les enfants augmente en matière d'apprentissage, de protection et de nutrition.

Nairobi/Johannesburg, le 22 septembre 2020 - UNICEF a appelé les gouvernements, les parents et les enseignants de toute l'Afrique orientale et australe à rouvrir les écoles de toute urgence et en toute sécurité, alors que le coût des fermetures d'écoles continue d'augmenter dans toute l'Afrique orientale et australe.

Bien que des rapports encourageants indiquent que 13 des 21 pays d'Afrique de l'Est et d'Afrique australe ont remis les enfants en classe, et que quatre autres ont fixé des dates de retour, des pays comme le Kenya - qui compte une population étudiante importante - doivent encore décider s'ils rouvriront les écoles cette année, ce qui aggrave les menaces auxquelles sont confrontés les enfants non scolarisés.

Dans cette région, sur les quelque 65 millions d'enfants non scolarisés, environ un sur deux n'a pas accès à une forme quelconque d'apprentissage, alors que la violence a atteint des sommets. Dans toute la région, des millions d'enfants continuent de manquer ce qui était leur seul repas nutritif de la journée.

Rouvrir les écoles, c'est possible

« Sept mois après le début de la pandémie, nous devons être très clairs sur la gravité de cette crise : nous risquons de perdre une génération », a déclaré Mohamed Malick Fall, directeur régional d'UNICEF pour l'Afrique orientale et australe. « Nous constatons une perte d'apprentissage, une augmentation de la violence, un accroissement du travail des enfants, des mariages forcés d'enfants, des grossesses d'adolescentes et une diminution de la nutrition. Une génération d'enfants est en danger, et ce au moment le plus critique de l'histoire de notre continent. »

« Nous sommes à une époque de croissance démographique sans précédent », a poursuivi M. Fall. « Si cette main-d'œuvre élargie peut recevoir un apprentissage de qualité à l'école, le potentiel d'augmentation de la production pourrait soutenir un boom économique permettant de réduire drastiquement la pauvreté en Afrique - où actuellement 70 % des habitants de l'Afrique subsaharienne vivent avec moins de 2 dollars US par jour. »

C'est possible. La réouverture des écoles en toute sécurité d'ici le début du mois d'octobre de cette année permettra aux universitaires de terminer leur cursus et de réduire considérablement les pertes d'apprentissage. Un troisième trimestre pour les apprenants représente la dernière chance de récupérer les pertes d'apprentissage pour 2020 et d'éviter les dangers d'un abandon scolaire permanent. La réouverture des écoles réduira également les pertes subies par les parents et les gouvernements.

Ce message doit être entendu

L'appel d'UNICEF à la réouverture des écoles en toute sécurité fait suite à des preuves scientifiques qui montrent que les enfants ne sont pas les plus propagateurs de la Covid19 et qu'ils sont les moins touchés par cette maladie dans la région, 2,5 % seulement des cas de Covid19 étant attribués à des enfants en âge d'aller à l'école (5-18 ans, OMS).

« Beaucoup d'efforts ont été déployés au début de cette pandémie pour rappeler à tous les dangers de la Covid19 et les précautions nécessaires », a déclaré M. Fall. « Les choses ont évolué - nous savons maintenant que les enfants courent de plus grands dangers en étant en dehors des salles de classe. Ce message doit être entendu. »

Il est essentiel que les pratiques régionales et mondiales montrent que la réouverture d'écoles sûres peut se faire avec une volonté politique et un engagement communautaire. La plupart des pays d'Afrique orientale et australe ont vu la justification d'un retour progressif à l'école, en commençant par des classes d'examen dans des pays tels que le Botswana, l'Érythrée, Eswatini, Madagascar, la Somalie, la Zambie, et récemment le Malawi et le Zimbabwe. Des pays plus importants, comme l'Afrique du Sud, qui comptent un plus grand nombre de cas de Covid19 et une population étudiante plus nombreuse, ont rouvert des écoles pour tous les niveaux depuis la fin du mois d'août.

« UNICEF est là pour soutenir les pays et partager les pratiques de travail sur la réouverture des écoles en toute sécurité ; des exemples qui peuvent être appliqués à notre contexte », a déclaré M. Fall.