Ils fuient le Waziristan

Publié le 21 octobre 2009 | Modifié le 24 décembre 2015

112 000 civils ont déjà fui le sud du Waziristan. Cette région pakistanaise est le théâtre d’affrontements entre forces gouvernementales et Talibans.

Au Pakistan, les combats entre armée et Talibans affectent désormais le sud du Waziristan, près de la frontière afghane. Des milliers de familles ont déjà dû fuir leur domicile et ont rejoint des districts voisins. La semaine dernière, en quelques jours, ce sont 32 000 civils qui ont quitté leurs villages. Les opérations militaires dans cette zone se sont intensifiées depuis le 18 octobre.

Une zone dangereuse

Les enfants affectés par les combats qui touchent le Waziristan ont fait l’expérience de la violence, du déplacement. Leur éducation et leur accès aux soins de santé essentiels sont perturbés, voire interrompus. Pour l’instant, faute d’accès sécurisé, les agents humanitaires n’ont pas pu aider les populations qui vivent toujours dans cette zone de combats. L’Unicef est très inquiet pour ces familles qui restent dans cette région.

Dans les districts qui accueillent les déplacés, l’Unicef peut accéder aux familles grâce à ses partenaires sur le terrain et se mobilise pour leur fournir des vivres, de l’eau potable et des vaccins. Les femmes et les enfants sont particulièrement vulnérables face aux maladies liées à l’insalubrité de l’eau mais également face aux infections contagieuses et à la malnutrition.

Plus de deux millions de civils ont déjà dû quitter leurs domiciles depuis le début des affrontements entre armée et Talibans au Pakistan.

Plus de deux millions de civils ont déjà dû quitter leurs domiciles depuis le début des affrontements entre armée et Talibans au Pakistan.

Soutenir nos actions