« Ils ont voulu me marier à 10 ans »

Publié le 19 juin 2014 | Modifié le 19 septembre 2017

Tous les enfants ont le droit à une enfance. Trop souvent, les jeunes filles sont mariées de force avant même d’atteindre la majorité. Rencontre avec Gloria, 17 ans, qui a refusé le destin qu’avaient tracé pour elle ses parents. Une seule voie pour la jeune ghanéenne : l’éducation.

18 ans est un bel âge. Pour beaucoup, c’est l’âge du bac, des vacances entre amis, du début des études supérieures. A 18 ans on commence, en quelque sorte, sa vie de jeune adulte.
 
En Afrique subsaharienne,  celle-ci a déjà commencé pour de nombreuses jeunes femmes. Et ce depuis longtemps. Dans cette région du monde, une femme sur trois est déjà mariée lorsqu’arrive son dix-huitième anniversaire.
 

« Je me disais que ma vie était terminée »

 
Gloria, jeune ghanéenne de 17 ans a échappé de peu à un mariage forcé, organisé par sa famille. « Ils ont voulu me marier à 10 ans », explique-t-elle. « Quand vous êtes mariée, vous ne pouvez pas aller à l’école ».
 
Les parents de Gloria ne pouvaient pas s’occuper d’elle. C’est pourquoi ils lui ont fait quitter l’école afin qu’elle épouse un homme dont ils estimaient qu’il pouvait la prendre en charge.
« L’homme que je devais épouser était déjà marié. Il avait cinq enfants, certains étaient plus vieux que moi. Je ne faisais que pleurer, je me disais que ma vie était terminée ».
 
Après plusieurs tentatives de la famille de Gloria pour la marier, les autorités locales sont intervenues en faisant preuve de médiation auprès de sa famille afin de la faire retourner à l’école.
 
« Je ne dirais pas que mes parents ont fait quelque chose de mal, à cause de la pauvreté et de l’ignorance, ils ne pouvaient pas s’occuper de moi » juge Gloria. «  Mes sœurs et mes frères sont tous mariés, je suis la seule à aller à l’école. Ce n’est pas bon de se marier à cet âge… »
 
Maintenant qu’elle est retournée à l’école, Gloria a des ambitions. Lorsqu’on lui demande ce qu’elle désire faire plus tard, elle déclare, tout sourire, vouloir devenir sage-femme afin d’aider les femmes à donner naissance en toute sécurité. Déjà dans son rôle, elle tient à rappeler que les conséquences d’un accouchement trop tôt dans une vie est source de dangers et de nombreuses souffrances pour les jeunes femmes.
 
Malgré ce qu’elle a vécu plus jeune, Gloria n’exclue pas de se marier un jour, au contraire : « quand je serai plus âgée, je me marierai. J’aimerais donner naissance pour avoir une famille. »
 

Le cercle vertueux de l’éducation des filles

 
Parmi tous les moyens pour combattre le mariage forcé au Ghana, en Afrique subsaharienne et dans le monde en général, l’éducation des filles reste l’un des plus efficaces.
 
Là où il est répandu, le mariage d'enfants fonctionne comme une norme sociale. Le mariage des filles avant 18 ans est une pratique enracinée dans la discrimination entre les sexes, qui favorise les maternités prématurées et à répétition et donne la préférence à l'éducation des garçons.
Pourtant, l’éducation des filles est LA condition du développement mondial. C’est également une très bonne arme contre le mariage précoce : une maman qui est allée à l’école sera plus disposée à y envoyer sa fille.
 
C’est pourquoi l’UNICEF travaille avec les gouvernements et les communautés afin de retarder l’âge du mariage et combattre les discriminations tout en facilitant l’éducation des filles. En combinant des mécanismes de protection de l’enfance et de sensibilisation, et grâce à vos dons, construire un meilleur futur pour les filles n’est pas simplement un rêve mais une réelle possibilité.
 

Une journée spéciale : Le Malala Day

Le 12 juillet, c’est le Malala Day.
L'objectif de la Journée de Malala est d'appeler à améliorer la vie des millions d'enfants non scolarisés en leur offrant un accès à l'éducation d'ici 2015. La Journée célèbre également le 17e anniversaire de Malala Yousafzai, jeune militante pakistanaise en faveur de l’éducation des filles.

 
Pour en savoir plus :
Journée Internationale des Filles : innover pour éduquer
La scolarisation des filles, le combat pour le développement

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions