Inondations en Bolivie : l'Unicef distribue des tentes, des vivres et des moustiquaires

Publié le 13 février 2006 | Modifié le 31 août 2015

De sévères inondations ont affecté 6 des 9 départements du pays. Le président Evo Morales a décrété l’état d’urgence. À l’issue d’une réunion rassemblant les représentants des gouvernements étrangers, ceux des ONG et du ministère de l’Intérieur, le président a décidé que ce seraient les agences des Nations unies qui coordonneraient la réponse apportée à la catastrophe. L’équipe d’urgence des Nations unies qui s’est constituée a convenu avec le ministère de l’Intérieur de se répartir les tâches : l’Unicef intervient sur les questions relatives à l’eau, aux sanitaires et à la nourriture et travaille aussi sur le logement provisoire.

L’équipe des Nations unies évalue à 960 000 dollars les besoins nécessaires à la protection et aux abris des familles sur les deux mois qui viennent. Les gouvernements suisse et espagnol ont déjà contribué à cette somme à hauteur de 330 000 dollars. La Suisse a accordé 80 000 dollars pour les besoins sanitaires et l’Espagne 250 000 pour des tentes, des moustiquaires, des cuisines et des latrines.

Durant le week-end des 11 et 12 février, l’Unicef a fourni des tentes à 90 familles et des moustiquaires à 550 dans les régions les plus touchées. L’Unicef a également fourni 100 kits scolaires : la rentrée des classes avait lieu le 6 février, mais une partie des écoles est inutilisable et d’autres servent de refuge.

Dans la région de Santa Cruz, tant que l’eau ne s’est pas retirée, on ne peut pas encore évaluer les dégâts avec certitude, mais on sait que des centaines de maisons, d’écoles, de ponts et des kilomètres de routes sont endommagées .

Les prévisions météo annoncent que les précipitations pourraient se poursuivre de manière importante jusqu’au mois de mars.

 

Soutenir nos actions