Irak : coup d’envoi d’une campagne de vaccination de masse soutenue par l’OMS et l’UNICEF

Publié le 11 août 2014 | Modifié le 19 septembre 2017

 

Mise à jour du 2 septembre 2014 : la campagne a permis d'atteindre 3,75 des 4 millions d'enfants de moins de cinq ans, malgré la poursuite des violences.
 
Erbil / Amman, 22 juillet 2014 - 11 août 2014 –
l’Irak a lancé une campagne de vaccination contre la poliomyélite visant à protéger plus de quatre millions d'enfants de moins de 5 ans dans tout le pays contre cette maladie invalidante.
La campagne de quatre jours, entreprise par le ministère de la Santé avec l'appui de l'OMS et de l'UNICEF, fait partie de la réponse nationale à la réapparition du virus de la polio plus tôt cette année.
 
« Cette campagne intervient à un moment critique alors que le pays connaît un énorme exode interne des enfants qui fuient les violences et les troubles », a déclaré Marzio Babille, le représentant de l'UNICEF en Irak. « Il s'agit d'une priorité pour l'UNICEF. Aucun enfant ne devrait être oublié. Aucun enfant ne devrait être paralysé. »
 
La campagne vise à atteindre les enfants dans tout le pays, y compris dans les zones de conflit, les communautés déplacées et les populations locales. La violence en cours dans le pays a précipité le déplacement de près de 1,2 million de personnes depuis le début de l'année. Durant les trois derniers jours, près de 200 000 personnes ont été déplacées dans la région du Kurdistan. L’UNICEF estime que la moitié sont des enfants.
 
« Alors que la violence se propage, les enfants et leurs familles sont contraints d’effectuer plusieurs déplacements, et vivent souvent dans des conditions de surpeuplement où ils courent un risque beaucoup plus élevé de contracter des maladies infectieuses, » a déclaré le Dr Syed Jaffar Hussain, représentant de l'OMS en Irak. « L'OMS collabore avec les autorités sanitaires nationales et les partenaires afin de s'assurer que la santé de toutes les populations vulnérables, en particulier les enfants, est protégée contre des maladies comme la polio. »
 
Avec deux cas de polio en Irak après que le pays en ait été exempt depuis 14 ans, ainsi qu’un nombre relativement élevé d'enfants non vaccinés en raison de difficultés d'accès aux familles et aux enfants, en particulier dans les zones de conflit et en raison de réserves sociales, l'Irak est devenu vulnérable à une épidémie plus large de cette maladie invalidante et incurable, évitable grâce à un vaccin. L'OMS et l'UNICEF aident les autorités sanitaires à atteindre les enfants dans 12 gouvernorats, y compris les trois gouvernorats de la région du Kurdistan irakien, où environ 250 000 enfants irakiens et 125 000 enfants syriens ont trouvé refuge.
 
«L'Irak est l'un des sept pays inclus dans un plan de réponse à la polio élaboré par l'OMS et l'UNICEF qui vise à atteindre 25 millions d'enfants dans la région avec des doses répétées de vaccin. Tout doit être fait pour atteindre tous les enfants et éradiquer la polio pour toujours », a déclaré Chris Maher, directeur de l'OMS pour l'éradication de la polio.