« Je n’ai jamais rien vu de tel »

Publié le 14 janvier 2010 | Modifié le 14 janvier 2016

Guido Cornale, représentant de l’UNICEF à Haïti, raconte la situation dans les rues de Jacmel, près de Port-au-Prince.

« Je me trouvais au restaurant au moment du séisme. Il y a eu un beaucoup de bruit, ça a été très rapide et extrêmement fort. Nous sommes sortis du restaurant, un toit s’est écroulé sur notre voiture qui était garée à l’extérieur. » Guido Cornale et son équipe ont eu de la chance. « Aujourd’hui, il y a toujours des gens bloqués dans les décombres, ils ont besoin d’aide.»

« Au moins 20% de la ville de Jacmel, qui compte 50 000 habitants, a été détruite, poursuit Guido Cornale. A l’aéroport mardi soir, il y avait 4000 à 5000 personnes qui cherchaient un abri. Avec la Minustah, et d’autres organisations, nous leur avons fourni de l’eau et des biscuits. Au moins 10 000 personnes, dans la seule ville de Jacmel, ont perdu leur maison. »

« Ce n’est pas mon premier séisme… mais je n’ai jamais rien vu de tel. Je n’ai jamais vu autant de dégâts. Des milliers et des milliers de personnes sont touchées. »
 

 

Média

Diaporama du séisme en Haïti

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF