Khaled, enfant syrien de 3 ans, sauvé de la malnutrition

Publié le 27 janvier 2015 | Modifié le 31 mai 2016

Khaled, petit garçon syrien de 3 ans souffrant de malnutrition  a été pris en charge par l’UNICEF et ses partenaires. Grâce au traitement, il a pu être sauvé et se rétablir de manière spectaculaire. De très nombreux enfants syriens sont menacés par la malnutrition et ont besoin de notre soutien. Aidez-nous à les sauver !

Le petit Khaled est né à Alep deux mois avant le début de la crise syrienne en mars 2011. Avec deux frères et quatre sœurs, il est le septième enfant de la famille. En excellente santé, Khaled pesait 3,8 kg à la naissance. Toutefois, suite à l’intensification du conflit et alors que Khaled n’a qu’un an et sept mois, la famille est forcée de quitter sa maison pour se réfugier à l’ouest de la ville.
 
Alors que la guerre s’enlise, la famille de Khaled demeure loin de chez elle et ne bénéficie d’aucun revenu pour subvenir à ses besoins. Face aux difficultés, la maman est soumise un stress intense et  se voit contrainte d’arrêter d’allaiter son enfant. « J’ai arrêté d’allaiter Khaled car je me sentais mal à cause de nos conditions de vie précaires et de l’arrêt de ma lactation, raconte sa maman. Tout en essayant de faire face à la crise, je ne me posais qu’une question : comment nourrir mes 4 filles et mes 3 garçons ? »
 
A l’âge de 3 ans, Khaled n’avait plus que la peau sur les os. Il pesait seulement 6 kilos alors que son poids normal aurait dû avoisiner les 13 kilos pour un garçonnet de son âge.
 
Quand les partenaires de l’UNICEF l’ont examiné, Khaled était en danger de mort. Il souffrait de malnutrition sévère et d’un grave retard de croissance. Il a été pris en charge par Al Taalouf, une ONG partenaire de l’UNICEF. Pendant 7 mois, une prise en charge nutritionnelle et  un traitement médical complet ont été prodigués à Khaled, ainsi que des conseils à la mère de Khaled. Avec le temps, son poids est passé de 6 à 11 kg.

Les cas de malnutrition ne sont pas rares en Syrie

L’histoire s’est donc bien terminée pour Khaled, mais malheureusement ce n’est que trop rarement le cas en Syrie comme l’explique Hanna Singer, représentante de l’UNICEF Syrie : « Le conflit actuel a aggravé les problèmes de malnutrition préexistants en Syrie. Le manque de variété dans l’alimentation, l’augmentation du prix des denrées alimentaires et l’effondrement de la production ont eu un impact désastreux sur la bonne alimentation des enfants syriens. »
 
Selon un rapport du gouvernement syrien, 7,2% des enfants syriens souffrent de malnutrition aigüe sévère. D’après l’UNICEF, la situation auprès des personnes déplacées est encore plus préoccupante avec 22% des enfants déplacés atteints de retards de croissance liés à la malnutrition.

Que fait L’UNICEF ?

En 2014, l’UNICEF a réalisé des tests de dépistage de la malnutrition sur un échantillon de plus de 500 000 enfants. Les enfants souffrant de malnutrition ont immédiatement reçu un traitement composé d’aliments thérapeutiques enrichis en minéraux et vitamines. Les mères ont reçu quant à elles une formation pour prévenir au mieux la malnutrition. Des structures médicales pour prendre en charge les enfants ont également été mises sur pied pour répondre aux besoins croissants.
 
En 2015, l’UNICEF va poursuivre ses efforts pour combattre la malnutrition en Syrie. Vous pouvez nous y aider en faisant un don pour les enfants syriens.
 
Pour en savoir plus :
Tous nos articles sur les enfants syriens
L’UNICEF renforce son assistance pour les enfants syriens face au danger du froid

 

Que fait l’UNICEF avec vos dons ?

3 exemples :

 
17 € = 630 sachets de micronutriments en poudre (vitamines et minéraux), pour rester en bonne santé dans des situations difficiles.
 
50 € = 90 sachets de lait thérapeutique en poudre, pour sauver des bébés de la malnutrition aigue sévère en particulier.

53 € = 150 sachets de pâte nutritionnelle, qui permettent aux enfants souffrant de malnutrition de prendre quelques kilos.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions