Kindia 2015, épisode 2 : les avancées du projet

Publié le 08 octobre 2013 | Modifié le 31 mars 2016

Le 30 octobre 2013 à partir de 20h50, Canal+ diffuse le deuxième volet de la saga documentaire Kindia 2015 tournée en Guinée-Conakry. L’occasion est donnée pour établir un point d’étape sur les avancées du projet auquel l’UNICEF contribue, notamment l’éducation en faveur des filles.

Kindia 2015, c’est un projet audiovisuel unique et inédit qui vit au cœur d’un programme d’actions de développement entre la France et la Guinée. Pendant 4 ans, un film par an est diffusé sur Canal+ pour suivre l’évolution du projet.

 

En 2012, la première étape du documentaire Kindia 2015 présentait les challenges de ce projet porté par des organisations humanitaires fortes d’une expérience du terrain dont l’UNICEF, ses enjeux, le contexte local et ses problématiques, la logique des actions engagées.

 

Ce 30 octobre 2013, le deuxième volet entrera dans le vif de cette aventure humaine inédite à la télévision : constater les avancées du projet, le chemin parcouru, jalonné de succès… mais aussi de difficultés.
 
Trois nouvelles écoles construites
 
Si les sujets abordés dans ce nouvel épisode sont nombreux (accès à la santé maternelle et infantile, l’assainissement urbain, la déforestation…), il en est un particulièrement important dans le programme de l’Unicef : l’éducation des filles.
« On a déjà ouvert trois écoles avec neuf salles de classe dans trois communautés les plus enclavées de Télimélé, se réjouit Kadiatou Diallo, chef du bureau zone ouest UNICEF Guinée. Et en octobre 2013, trois autres écoles vont être livrées à ces communautés. »
Le documentaire porte une attention toute particulière au programme d’éducation conduit par l’UNICEF. Rappelons que l’objectif d’ici 2015 est de permettre l’accès à l’école primaire de 80% des petites filles de la région de Kindia, une des zones les plus défavorisées du pays.
 
Rendez-vous donc le 30 octobre derrière vos écrans !
 
En savoir plus :

Média

Vidéo

Les challenges du projet
 
  • Améliorer l’accès à l’eau potable
  • Équiper des centres de santé maternelle et infantile et former le personnel soignant
  • Mettre en place une filière de tri des déchets (pour réduire la pollution endémique de la ville)
  • Promouvoir une agriculture efficace et durable pour favoriser l’autosuffisance alimentaire et empêcher la déforestation
  •           Encourager l’effort d’éducation

Soutenir nos actions