« Kindia 2015 a réveillé les consciences »

Publié le 19 novembre 2012 | Modifié le 31 mars 2016

À l'occasion de la diffusion du premier documentaire consacré au projet Kindia 2015 sur Canal+, le 20 novembre à 20h55, le maire de la commune guinéenne de Télimélé revient sur ce projet innovant et le rôle de l'UNICEF sur place.

Alpha Oumar Bantaya Bah est le maire de Télimélé, une ville de 15 000 habitants, capitale de la préfecture du même nom, située à l’ouest de la Guinée. L’UNICEF y conduit un programme d’éducation incluant la construction d’écoles. Un aspect du projet qui sera particulièrement suivi par les équipes de Canal+.

 

Comment avez-vous réagi à la proposition du projet de Canal+, Kindia 2015 ?

Alpha Oumar Bantaya Bah : j’ai trouvé l’initiative intéressante et j’ai vite eu confiance dans le projet. C’est un moyen formidable de se faire entendre et d’exposer nos problèmes. Télimélé a des moyens très limités pour communiquer autour de ses besoins. Nous pouvons faire un état des lieux, déterminer nos besoins, mettre à plat toutes les données de base. Mais si l’on n’a pas la possibilité de communiquer et de diffuser ces informations, que ce soit au niveau local, national ou auprès des partenaires du développement, cela ne sert à rien. En cela, Kindia 2015 va beaucoup nous aider.

 

Comment l’UNICEF intervient à Télimélé ?

Nous saluons le travail entrepris par l’UNICEF dans le secteur de l’eau et de l’assainissement à Télimélé. Comme l’UNICEF le fait depuis longtemps ailleurs en Guinée, l’organisation intervient désormais aussi chez nous à travers un programme d’éducation et sur les services de santé de base. L’action de l’UNICEF renforce le taux de scolarité des enfants, nos capacités sur le plan de l’animation et de la sensibilisation à l’éducation. Il est très important d’éduquer les familles, qui sont souvent limitées par leur niveau d’éducation.

 

L’action de l’UNICEF sur le volet éducation a commencé depuis bientôt un an dans votre région. Constatez-vous des évolutions ?

L’UNICEF s’engage sur le long terme auprès de nous. La dynamique crée par cet investissement et le projet Kindia 2015 ont réveillé les consciences, et même soulevé l’enthousiasme chez les gens. Cela suscite aussi la curiosité des bailleurs de fonds pour appuyer nos besoins, qui sont importants. Sur le plan de l’éducation, les résultats sont palpables ; le taux de scolarité a été grandement amélioré, les structures d’accueil des élèves ont été renforcées et la sensibilisation des familles porte ses fruits. L’éducation occupe désormais une place de choix dans notre région.

 

-> Kindia 2015 :

Notre article pour en savoir plus

Le site web

Le compte Twitter

La page Facebook

En savoir plus

Mamadou Dramé, le maire de Kindia, gère une ville de 250000 habitants en forte croissance démographique avec un budget de 100 000 euros seulement. Pour lui, l’initiative de Canal+ est « un projet innovant ». « Généralement, les émissions de télévision travaillent sur le court terme, estime Mamadou Dramé. Mais Canal+ est venu nous voir avec une approche différente, en nous proposant d’abord de faire l’état des lieux de la situation ici. Puis, ensuite, de rendre compte de l’évolution de la situation, petit à petit. Ensemble, je suis sûr que nous pouvons trouver des solutions. » 

 

Soutenir nos actions