L’Europe que nous voulons : des jeunes du continent se retrouvent à Bruxelles

Publié le 03 janvier 2019 | Modifié le 03 janvier 2019

À l’occasion de la Journée mondiale des enfants le 20 novembre, plus de 700 jeunes Européen.ne.s se sont réuni.e.s à Bruxelles à l’initiative d’UNICEF et d’Eurochild pour que l’Union européenne prenne mieux en compte la voix des jeunes.

Elle, c’est Eléonore et elle a 19 ans. Lui, c’est Ivan et il a 17 ans. Ces deux jeunes, engagé.e.s aux côtés d’UNICEF, ont vécu une expérience peu commune : ils ont représenté la France au Parlement européen à Bruxelles lors de la Journée mondiale des enfants le 20 novembre dernier. Ivan et Eléonore ont rencontré des parlementaires, débattu avec d’autres jeunes venu.e.s de toute l’Europe et défendu leurs points de vue en public.

Des rencontres marquantes

Ce qu’ils retiennent avant tout, c’est d’avoir pu discuter avec des jeunes d’autres pays. Eléonore partageait sa chambre avec une Espagnole et une Néerlandaise : « C’était génial de se parler tous les soirs et de découvrir d’autres cultures », confie cette étudiante en droit à Angers. Ivan, lui, était dans une chambre de quatre avec un Allemand, un Bulgare et un Espagnol. « Partager nos opinions a été un moment très fort », explique-t-il. Le lycéen de Longperrier, en région parisienne, a vivement apprécié ces temps de discussion.

Ivan et Eléonore n’oublieront pas non plus que pour une fois, on leur a demandé leur avis. Education, migration, sécurité sur Internet, accès à la santé… Le but de cet événement co-organisé par UNICEF et Eurochild était de donner la parole aux jeunes, en s’appuyant notamment sur un sondage réalisé auprès de 15 000 jeunes et enfants dans 23 pays. Les participant·e·s à l’événement bruxellois ont réfléchi à la façon dont l’Union européenne pourrait mieux prendre en compte les aspirations des jeunes citoyen.ne.s. Lors d’une session exceptionnelle, ils ont même pris la place des député.e.s dans l’enceinte de l’hémicycle. « C’était marquant d’être là et de voter pour des propositions », se souvient Eléonore.

Des jeunes rassemblés par UNICEF et Eurochild participent à une conférence à Bruxelles

Même si les 700 jeunes présent.e.s ne disposent pas du pouvoir de voter des lois, cet événement aura des répercussions dans le temps. « On a rappelé aux député.e.s qu’on est directement touché.e.s par les décisions prises à Bruxelles et qu’ils doivent changer leur façon de communiquer, souligne Ivan. Mais c’est aussi à nous d’aller chercher des informations par nos propres moyens. » Le jeune homme, qui sera bientôt majeur, en est maintenant persuadé : « En 2019, je vais totalement aller voter pour les élections européennes. »

Pour vous engager auprès d'UNICEF en tant que Jeune ambassadeur, retrouvez toutes les informations sur le site myUNICEF.

Soutenir nos actions