A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, UNICEF et Chloé s’engagent pour l’égalité des genres

Engagée depuis 2019 auprès d’UNICEF avec son partenariat « Girls Forward », pour permettre à des millions d’adolescentes et de jeunes femmes d’accéder à des meilleures opportunités dans le milieu du travail, Chloé réaffirme son soutien à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes avec le lancement d’une nouvelle capsule et une série de portraits de jeunes femmes en Jordanie.

Alors que le monde entier fait face à la pandémie de Covid-19 depuis plus d’un an, cette Journée internationale des droits des femmes est l’occasion de souligner l’importance de l’éducation et des compétences digitales pour les filles. En raison de la fermeture des écoles et de la pauvreté grandissante des familles, des milliers d’adolescentes et de jeunes femmes ont perdu leur accès à l’éducation et sont donc face à davantage de difficultés pour exercer le métier de leur choix.

Avec Skills4Girls, donner l’opportunité aux jeunes femmes de monter leur propre projet

Skills4Girls, l’initiative d’UNICEF soutenue par Chloé, fournit non seulement aux filles des outils pour développer leurs propres projets, mais les protège aussi des conséquences indirectes de la pandémie. Car quand ces jeunes femmes travaillent sur leur projet ou apprennent de nouvelles compétences, elles sont à l’abri des dangers auxquels elles pourraient être exposées : violence, exploitation ou encore mariages forcés.

Jusqu’aujourd’hui le soutient de Chloé à UNICEF et son initiative Skills4Girls a permis d’aider près de 10 000 adolescentes et jeunes femmes à bénéficier d’une meilleure éducation, et à apprendre des compétences digitales et entrepreneuriales, leur donnant l’opportunité de dépasser les inégalités sociales et d’avancer vers un futur meilleur.

En Jordanie, Skills4Girls permet aux filles d’accéder à des opportunités infinies

Même si les filles en Jordanie ont un bon accès à l’éducation comparé à d’autres pays, l'accès au marché du travail n'est pas garanti : la présence des filles et des femmes sur le marché du travail est vraiment faible. Surtout parce qu'être autorisée à avoir un emploi en tant que fille en Jordanie, nécessite dans la plupart des cas, l'approbation de la famille.

Monia, 23 ans, a rejoint la formation après la fin de ses études. « A l’école, nous n’avions pas accès aux ordinateurs », explique-t-elle. « J’ai obtenu mon diplôme sans être capable de dire quelles étaient mes compétences et savoir ce que je pouvais vraiment faire. » Tout comme elle, Isra’a, 25 ans, avait envie d’évoluer dans le milieu du digital mais s’est plusieurs fois heurtée à des obstacles. « Nous vivons dans une époque moderne et digitale. Il y a de nouvelles inventions chaque jour, alors nous avons besoin de ces compétences digitales, c’est ce qui va nous aider à trouver les bonnes opportunités », raconte-t-elle.

En plus d’apprendre des compétences fondamentales du monde du digital, Skills4Girls donne l’opportunité aux jeunes femmes de développer leur projet. « C’est extraordinaire d’avoir mon propre projet maintenant, et de pouvoir gagner mon propre argent. », raconte Rania, 25 ans.

« Ce programme m’a aidée à mieux me connaître, à développer mes compétences et à m’aimer » - Rania, 25 ans

Pour ces jeunes femmes, la formation a aussi été une source de développement personnel. « Ce projet a été un tournant décisif dans ma vie, pas seulement sur le plan éducatif, mais aussi au niveau personnel. », explique Monia. « Je suis entrée en contact avec différentes personnes qui ont eu impact sur ma vie : elles m’ont écoutées, elles ont cru en moi, elles m’ont donné la confiance dont j’avais besoin pour donner le meilleur de moi-même ».

UNICEF et Skills4Girls donnent les clés aux jeunes femmes pour croire en leurs rêves. Quand on lui demande les conseils qu’elle aimerait apporter aux autres jeunes femmes, Monia répond : « Il faut poursuivre ses rêves et travailler pour les atteindre. » Avec cette formation, la jeune femme a réalisé qu’elle pouvait faire ce qu’elle voulait. « Cela m’a aidée à trouver qui je suis. J’ai appris que j’étais capable de tout gérer, et que l’on pouvait me faire confiance. »   

En cette Journée internationale des droits des femmes, Chloé lance une nouvelle collection capsule (composée d'un un T-shirt, d'un collier, d'un bracelet, d'un foulard, d'une pochette et de pins) pour continuer à soutenir UNICEF dans le cadre de son partenariat « Girls Forward ». Lancé en 2019, le partenariat a été étendu pour durer jusqu’en 2023. Il marque l’engagement fondamental de Chloé pour avoir un impact positif sur les femmes et les filles, afin d'en faire de réelles actrices du changement.

UNICEF ne cautionne aucune entreprise, marque, produit ou service.