L’UNICEF lance un appel d’urgence pour le Pakistan

Publié le 27 mai 2009 | Modifié le 31 août 2015

L’UNICEF a lancé un appel pour collecter 29,8 millions d’euros supplémentaires afin de fournir une aide d’urgence aux 2,5 millions de personnes déplacées par les combats dans le Nord-ouest du Pakistan. Plus de la moitié sont des enfants. L’UNICEF Pakistan a pratiquement épuisé ses stocks et ses fonds de réserve.

Les efforts humanitaires ont été ralentis par la très rapide augmentation du nombre de personnes fuyant les combats en cours dans la division du Malakand de la Province de la frontière du Nord-ouest depuis le début du mois. Le déplacement massif de population est passé à 2,5 millions de personnes depuis début mai. Elles se sont massées dans les camps et les communautés, arrivant avec peu de biens et avec des besoins urgents en eau potable, vêtements, nourriture, abris, soins et protection. Ces déplacés s’ajoutent au demi million de personnes déjà déplacées par le conflit dans les régions tribales fédéralement administrées (FATA) depuis août 2008. De nouveaux déplacements de population sont attendus dans les jours qui viennent avec l’expansion des opérations militaires dans de nouvelles zones. Les difficultés d’accès combinées aux manques de produits de base et aux moyens financiers entravent les efforts pour aider les enfants et les femmes déplacés à l’intérieur du pays. Parmi les nouveaux déplacés, nombreux sont ceux qui n’ont pas encore reçu d’assistance et seulement 10% sont actuellement dans des camps desservis par des agences humanitaires nationales ou internationales. Dans les mois à venir, l’UNICEF prévoit d’élargir son assistance humanitaire aux enfants et aux femmes déplacés, dans les camps et les communautés. Pour le moment, l’UNICEF et ses partenaires fournissent aux enfants et à leurs familles de l’eau potable, des services d’assainissement et de nutrition, des soins médicaux et des services de protection et d’éducation pour les enfants partout où cela est possible. On estime que des dizaines de milliers de personnes sont piégées dans les zones de conflit où l’accès est très limité. Elles tentent de survivre avec peu de ressources en nourriture, eau et soins médicaux d’urgence. L’appel de 41,4 millions de dollars de l’UNICEF fait partie du plan révisé inter-agences pour la réponse humanitaire au Pakistan (PHRP) d’un montant global de 543,3 millions de dollars (391,8 millions d’euros) pour couvrir le travail des principaux acteurs humanitaires. Le gouvernement du Pakistan a accueilli ce plan en complément du plan de réponse national à cette crise humanitaire massive. L’UNICEF France s’apprête à transférer 250 000 euros à l’UNICEF Pakistan afin de contribuer aux activités d’approvisionnement en eau potable et assainissement. C’est l’un des domaines où les besoins sont les plus importants, décuplés par les très fortes chaleurs (45°c) qui sévissent actuellement. Le directeur régional de l’UNICEF, Daniel Toole, s’est rendu la semaine dernière dans les camps de déplacés afin de rencontrer la population et constater l’aide mise en place par l’UNICEF et ses partenaires. « Beaucoup des personnes ici ont du laisser tout ce qu’elles possédaient, » a-t-il constaté. Au camp de Jalala, M. Toole a rencontré des filles dans leur classe, visité un espace dédié aux enfants et a pu discuté avec des familles déplacées. Jalala est l’un des 23 camps où plus de 220 000 personnes ont récemment trouvé refuge. Dans ces camps et dans d’autres, l’UNICEF travaille avec le gouvernement local et d’autres partenaires pour fournir des services essentiels aux enfants. Plus de 25 000 personnes bénéficient de services médicaux et 37 000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole.

Aidez-nous :

Soutenir nos actions