L’UNICEF libère 23 enfants soldats en Centrafrique

Publié le 28 janvier 2014 | Modifié le 31 mai 2016

Tandis que les violences ne connaissent aucun répit en République centrafricaine, l’UNICEF effectue un nouveau pas dans la lutte pour la démobilisation des enfants soldats en libérant 23 d’entre eux à Bangui. Des enfants libres qui vont pouvoir retrouver leurs familles maintenant.

Depuis de nombreuses années, l’UNICEF lutte pour la démobilisation des enfants soldats en République centrafricaine. En 2009, l’UNICEF annonçait la libération de 182 enfants soldats en Centrafrique, la situation étant déjà instable et conflictuelle.
Avec l’escalade des violences depuis décembre dernier, dont les enfants sont les premières victimes, leur recrutement dans les rangs des groupes armés a considérablement augmenté : près de 6 000 enfants seraient enrôlés de force actuellement.
Leur protection est une priorité et un devoir. C’est la raison pour laquelle les équipes de l’UNICEF sont mobilisées et mettent tout en œuvre pour libérer les enfants enrôlés dans le conflit armé. Ainsi, récemment 23 enfants soldats, âgés de 14 à 17 ans, ont été libérés des mains des groupes armés à Bangui.
Une libération qui devrait être suivie par d'autres dans les jours à venir…

Le fruit des négociations

Une libération d’enfants soldats est un processus sensible, long, nécessitant un travail de neutralité pour les professionnels de l’UNICEF car tous les belligérants sont concernés. « À Bangui et dans tout le pays, l’UNICEF travaille avec toutes les parties impliquées dans ce conflit, pour identifier ces enfants, les libérer, et leur permettre de retrouver leurs familles, explique Souleymane Diabaté, le représentant de l’UNICEF en RCA. Les négociations et la collaboration avec les autorités de transition sont encourageantes, et nous faisons au mieux pour permettre à ces enfants de retrouver leur enfance. »
La libération de ces 23 enfants soldats est le résultat de négociations entre des représentants de l'ONU et les autorités centrafricaines de transition, qui ont permis un accès aux bases militaires dans le pays où les enfants ont pu être repérés parmi les combattants des deux parties armées, et être confiés aux spécialistes de l’UNICEF de la protection de l’enfance.

Retour à l’enfance

Les 23 enfants libérés, qui comptent parmi eux 6 filles, sont maintenant pris en charge dans un centre de transit et d'orientation soutenu par l’UNICEF. Ils bénéficient d'une assistance, d'une éducation de base, d'activités professionnelles et sportives, et d’un précieux soutien psychosocial. En parallèle, les humanitaires font un travail méticuleux d’identification des familles pour préparer la réintégration de ces enfants dans leurs communautés, dans la vie civile.
 
En début d’année 2013, on estimait à 3 500 le nombre d’enfants enrôlés de force dans les groupes armés en Centrafrique. Aujourd’hui, ce nombre est évalué à environ 6 000.
Depuis mai 2013, l'UNICEF et ses partenaires ont obtenu la libération de 229 enfants soldats en République centrafricaine. Le chemin est encore très long….
 
Aidez les enfants soldats de Centrafrique à retrouver leur enfance, en soutenant nos programmes de réhabilitation et de réinsertion grâce à vos dons !
 
Pour en savoir plus :
Toutes nos actualités sur la Centrafrique
Tous nos articles sur les enfants soldats
[Dossier] Les enfants soldats ne sont pas des générations perdues
La brutalité n’épargne pas les enfants en Centrafrique
Témoignage de Christian, ex-enfant soldat en République Démocratique du Congo

Le saviez-vous ?

• Le 12 février est la journée internationale des enfants soldats
 
• Estimations : 250 000 enfants soldats en activité dans le monde
 
• Plus de 100 000 enfants ont bénéficié des programmes soutenus par l’UNICEF depuis 1998
 
• 100 pays ont endossé les Principes de Paris

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF

Soutenir nos actions