L’UNICEF se tient prêt à aider le Japon

Publié le 15 mars 2011 | Modifié le 29 décembre 2015

Suite au séisme et au tsunami qui ont frappé le Japon ces derniers jours, le Directeur général de l’Unicef a offert son aide au gouvernement japonais pour venir en aide aux enfants et à leurs familles.

 

 

Le directeur général de l’Unicef International, Anthony Lake, a exprimé l’inquiétude et le soutien de l’organisation, et a offert de l’aide au gouvernement japonais, suite au tremblement de terre et au tsunami qui ont frappé le pays vendredi dernier, 11 mars.

« Comme à chaque fois lors d’urgences de cette ampleur, les enfants sont les plus vulnérables. Nous travaillons en étroite collaboration avec le Comité Japonais pour l’Unicef, et nous avons offert notre soutien pour protéger les enfants affectés par la catastrophe et leur apporter de l’aide d’urgence dans les jours à venir » a déclaré Anthony Lake.

L’organisation peut apporter son expertise en matière de protection de l’enfance, notamment par du soutien psycho-social, ainsi que la fourniture de matériel d’urgence : eau potable, assainissement, « écoles-en boîtes » et kits récréatifs pour les enfants, etc.

A ce stade, l’aide que pourrait apporter l’Unicef aux autorités japonaises sera financée par le Comité Japonais pour l’Unicef, avec le soutien du Fonds américain pour l’Unicef - qui compte sur son territoire une part très importante de la diaspora japonaise.

L’Unicef France est très sensible à la triple catastrophe dont sont victimes les habitants, en particulier les enfants, des zones affectées au Japon par le tremblement de terre, le tsunami et la menace nucléaire. Des initiatives ont été prises par certains proches ou partenaires de l’Unicef France (comme l’Orchestre philarmonique de Radio France, ambassadeur de l’Unicef France) et des particuliers ont spontanément manifesté leur soutien à travers un don. L’Unicef France transmet l’intégralité des sommes recueillies à l’Unicef Japon qui envisage un certain nombre d’actions sur place, avec le soutien et l’expertise technique de l’Unicef. Le fait qu’un Comité national prenne à sa charge la supervision, la conduite et le financement des actions de l’Unicef suite à une catastrophe dans un pays industrialisé est exceptionnel. A la date d’aujourd’hui, aucune sollicitation directe du public n’est lancée par l’Unicef France.

« L’Unicef se tient prêt à faire tout ce qu’il lui sera possible pour aider ceux qui sont en danger en ce moment au Japon » a ajouté Anthony Lake.

Soutenir nos actions