La France, 3ème dans le classement des politiques de prise en charge des très jeunes enfants en dehors de la famille

Publié le 10 décembre 2008 | Modifié le 15 janvier 2016

C’est ce qu’affirme une étude publiée aujourd’hui par le Centre de recherche Innocenti de l’Unicef, qui révèle un changement décisif s’opérant dans les pays les plus riches du monde depuis dix ans : parmi la nouvelle génération d’enfants vivant dans ces pays, la majorité passe une grande partie de ses premières années en dehors du domicile familial.

« Après avoir constitué pendant des siècles une question d’ordre avant tout privé et familial, la garde des très jeunes enfants est en train de devenir, de manière massive, une activité extérieure au foyer qui concerne de plus en plus en plus les autorités nationales et les acteurs privés », explique Marta Santos Pais, directrice du centre de recherche Innocenti de l’Unicef. L'étude classe 25 pays de l'OCDE selon leurs services à la petite enfance (existence de congés parentaux, formation du personnel, pourcentage du PIB consacré à la petite enfance, notamment). La Suède arrive en tête alors que le Canada et l'Irlande sont en queue de peloton. La France se situe en troisième position après la Suède et l'Islande, à égalité avec le Danemark, la Finlande et la Norvège.

Consulter le rapport.

Soutenir nos actions