La Nuit de l'Eau 2010

Publié le 08 février 2010 | Modifié le 20 janvier 2016

La Fédération Française de Natation et l’Unicef France se jettent à l’eau pour une 3ème édition de la Nuit de l’Eau !

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, la Fédération Française de Natation et l’Unicef France s’unissent pour lancer la 3e édition de la Nuit de l’Eau, authentique relais de solidarité pour les enfants du Togo, le samedi 20 mars 2010.

Une vague de solidarité déferlera dans les piscines de toute la France, le samedi 20 mars 2010 dès 18h et jusqu’à minuit. Parrainée par notre champion olympique, Alain Bernard, la Nuit de l’Eau vise à sensibiliser à la nécessité de respecter et de préserver l’eau, ressource clé pour la survie et le bien-être des populations du monde entier, qui doit pouvoir être accessible à tous.

Animations festives, éducatives et solidaires

La Nuit de l’Eau s’inscrit dans cette démarche, qui a donc pour objectif de mettre en scène autour d’animations festives, éducatives et solidaires, l’importance de préserver les ressources en eau sur la planète.

Parce que la Nuit de l’Eau est placée sous le signe de la fête, du partage, et de la découverte, chaque centre aquatique proposera son programme : animations, spectacles, concours, expos, surprises seront au rendez-vous, en vue d’une grande collecte de fonds au profit de l’Unicef.

100.000 € collectés l'année dernière

Pour rappel, la première Nuit de l’Eau avait permis de collecter plus de 40.000 € et la deuxième a atteint près de 100.000 €. Souhaitons un grand bain de foule cette année pour aider toujours plus les enfants du Togo !

En savoir plus

___

Pour les écoles du Togo

Les fonds collectés financeront un programme d’approvisionnement en eau potable et de mise en place d'installations sanitaires dans des écoles au Togo (région des savanes, au nord, et région maritime, au sud).

Dans ce pays, plus d’un tiers de la population n’a toujours pas accès à l'eau potable. Au-delà des conséquences sur la santé, le manque d’eau potable et d’assainissement prive les enfants (en particulier les filles) de leur droit à l’éducation, parce qu’ils doivent passer du temps à aller chercher de l’eau ou ne vont pas à l’école du fait du manque d’installations sanitaires adéquates.

Le programme de l'Unicef prévoit l’installation de points d’eau, de lavabos et de latrines séparées filles/garçons dans les écoles. Le programme prévoit également une sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène et de santé.

Inscrivez-vous

Suivez toutes les actualités de l'UNICEF